EPI, AP et PROJETS

Le projet d’établissement est consultable en bas de cette page.

les 6° rencontrent un navigateur

Les classes de 6° engagées dans le projet « terre et mer » ont accueilli le navigateur Gildas Mahé. L’occasion pour eux de découvrir un autre aspect de la mer par le biais de la course au large. Ce fut aussi l’occasion d’une sensibilisation à la richesse de cette ressource naturelle qu’est l’océan et à la nécessité de le préserver.

15 minutes pour lire !

Le projet « 15 minutes pour lire » s’inspire de SILENCE ON LIT !©, un concept développé et déposé par l’association SILENCE ON LIT !© Il consiste à donner un temps de lecture de 10 à 15 minutes permettant aux élèves de développer le goût et l’habitude de la lecture et de s’offrir un temps de déconnexion dans le calme le plus absolu.

L’action se déroulera du 4 au 15 juin.

Durant ces deux semaines, durant le cours concerné (tous les cours sont susceptibles de l’être), les élèves, leur professeur de discipline, la Conseillère Principale d’Education, l’assistant(e) d’éducation responsable de la classe et divers personnels du collège partageront un temps de lecture qui durera de 10 à 15 minutes.

Afin de profiter au mieux de cette action, les élèves devront se munir d’un livre, d’une revue, d’une BD.

Nous rappelons que tous les élèves peuvent emprunter au CDI du collège des livres et des revues qui correspondent à l’actualité littéraire, aux goûts des adolescents.

15 minutes pour lire…

Cette semaine, les élèves, leur professeur, la Conseillère Principale d’Education, les assistants d’éducation, la direction, les agents du collège partagent en début de certains cours, un temps de lecture de 15 minutes.

Pendant ce temps, on peut lire, un livre de fiction (roman, nouvelle, essai, théâtre, poésie, BD, manga…), un livre documentaire, une revue, MAIS on ne peut pas lire, un manuel scolaire ou sur un écran !

La liberté : Chacun est libre de lire ce qu’il veut (dans le respect de la loi, de la laïcité)…Une seule contrainte : lire en silence !

British pupils or French, that is the question…

Les élèves de la classe de 5°A ont enfilé les tenues scolaires de leurs camarades britanniques l’espace de quelques temps : une véritable immersion !

Concert dans le cadre de l’EPI 5° « bal(l)ade du seigneur PREDEN »

Les classes de 5° ont assisté à un concert autour de musique médiévale donné par le musicien Gérard Lomenec’h au centre culturel de Rosporden.

Ce concert s’inscrit dans l’EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) sur le thème du moyen-âge : bal(l)ade du seigneur Preden. En amont, un travail en Education musicale a permis aux élèves de découvrir les chants de cette époque. Un travail en histoire sur le monde médiéval (dont une sortie dans le Quimper médiéval, une visite de l’abbaye du Mont St Michel) et des lectures et études de textes et/ou romans en cours de Français viennent compléter ce projet.

Concours « Jeunes reporters »

Deux classes de 6° ont participé à Océanopolis au concours des jeunes reporters en arts, sciences et environnement. A cette occasion ils ont présenté leurs travaux menés dans le cadre du projet « terre et mer ».

Des chapeaux hauts en couleurs réalisés par les élèves de 5°

A l’occasion de la 3e Edition de « Faites de la récup » à Trégunc il a été proposé, en juin dernier, de participer à cet évènement placé cette année sous le thème des chapeaux.

Afin de mettre en valeur les magnifiques chapeaux réalisés par les élèves du niveau 5°, ils seront présentés lors d’un défilé, à 17h45 le samedi 25 novembre à TREGUNC, salle de la pinède (voir le plan ci-dessous).

DES SCIENTIFIQUES EN CLASSE DE 6°

Alysée et Kevin vous proposent l’article suivant.

Jeudi 8 Décembre, Catherine Dréano de l’Ifremer et Marcel Koken du CNRS sont venus en classe de SVT nous présenter leurs travaux. Catherine avait apporté des espèces de phytoplancton, que nous avons observées au microscope. On a utilisé ses tests pour voir si des espèces étaient toxiques. Certains phytoplanctons peuvent être dangereux pour la santé humaine. Marcel nous a expliqué ce qu’était la bioluminescence. C’est la capacité qu’ont certains êtres vivants de créer de la lumière quand ils sont dans l’obscurité.

C’était super beau !

C’était une belle rencontre !

Alizée et Kevin 6e E

EPI médiéval

Dans la cadre d’un EPI en 5°, les élèves ont réalisé une maquette du château de Montmuran. C’est en exploitant les notions de géométrie qu’ils ont mis en volume cette maquette au 1/100°. Ils étudieront un roman dont l’intrigue se déroule en partie dans ce château du XIVe siècle. Pour clore cet EPI, ils pourront découvrir en « vrai » ce monument lors d’un séjour en fin d’année.

L’Europe au coeur du collège

Pour fêter les 70 ans de l’Europe, deux nouvelles actions ont menées :

- intervention de la maison de l’Europe en classe de 6°

- Concours « Fêtons l’Europe » et « repas européen »

Résultats et photos consultables ici !

la chorale-théâtre et l’AS danse face au public

Jeudi après midi, la chorale-théâtre a présenté sa comédie musicale « sacré gamine » en hommage à Joséphine Baker devant les pensionnaires de l’EPHAD et le soir même est montée sur la scène du centre culturel. Cette prestation était complétée par l’association sportive de danse du collège qui a fait découvrir aux spectateurs une chorégraphie collective intitulée « même pas peur ».

La découverte du Quimper médiéval pour les 5°

Dans le prolongement du concert de musique du moyen âge, les 5° ont marché sur les traces du seigneur Preden dans le vieux Quimper.

C’est sous la forme d’un jeu de piste que les élèves ont pu découvrir les particularités de l’architecture médiévale. Un questionnaire était remis à chaque groupe qui devait répondre à une vingtaine de questions qui faisaient appel au sens de l’observation mais aussi à certaines connaissances vues en cours.

La fête du dernier jour pour les 6°, 5° et 4°

Les photos de cette dernière journée ici !

La rencontre avec Marcel Koken, spécialiste de la bioluminescence

Article rédigé par les membres du Club Terre et Mer, le 14 Décembre 2017.

Marcel Koken est chercheur au CNRS (Centre National de Recherches Scientifiques). Il a embarqué pour une aventure au pôle sur « The Why » lors de l’exploration « Under The Pole » qui partait pour la 3e fois de Concarneau. Ce bateau porte bien son nom car il y en encore plein de questions à se poser sur le monde vivant qui nous entoure ! Marcel est spécialiste de la bioluminescence : c’est la capacité de certains êtres vivants à produire de la lumière dans l’obscurité. Il nous a expliqué que beaucoup d’espèces sont bioluminescentes dans les océans (bactéries, plumes de mer…), mais elles sont moins nombreuses sur terre. C’était impressionnant de voir l’aspect d’un animal en lumière normale et quand il est bioluminescent : on dirait des décorations de Noël ! Avec Mr Guéguen et Mme Pastol, nous avons observé au microscope les Dinoflagellés qu’il nous avait apportés : ce sont des micro-algues. Pendant son épopée, Marcel a vu de superbes aurores boréales et croisé plein d’animaux : des phoques, des ours, des loutres, des dauphins, des méduses et le requin du Groenland ! Sinon, on a bien retenu que c’est vers le mois d’avril qu’il faudra aller à la plage la nuit… surtout du côté de l’Ile de Houat pour voir de splendides blooms ! A la fin de la séance Haydn est allé demander un autographe à Marcel. Ca l’a fait rire et lui a fait bien plaisir ! Merci Marcel d’avoir partagé tes connaissances scientifiques et ces beaux souvenirs avec nous.

Le collège fête l’Europe

Le 9 mai, l’Europe aura 60 ans ! Le collège Pensivy honorera cet anniversaire tout au long des semaines à venir.

Le programme :

  • exposition au self sur les 27 pays de l’UE
  • décoration du self aux couleurs de l’Europe
  • repas à thème européen
  • l’Europe largement abordée en cours de histoire-géographie et de langues vivantes.
  • le 19 mai, présence au collège de la « maison de l’Europe »

Le collège Pensivy lauréat des 11° trophées bretons du Développement durable à St Malo

Chaque année depuis onze ans, l’Etat, la Région Bretagne, l’ADEME et leurs partenaires encouragent les acteurs bretons dans l’évolution des territoires, des entreprises et des citoyen(e)s vers une prise en compte du développement durable. Ces Trophées soulignent la mobilisation d’acteurs locaux qui agissent en faveur du développement durable et mettent en lumière la richesse et la diversité des initiatives portées par les citoyens bretons.

Le projet du collège :Ce que laisse la mer

Découvrir avec 2 classes de sixièmes (les 6C et 6E) l’estran à marée basse : Ce que laisse la mer est un message sur les cycles de la matière , mais aussi sur l’état des océans.Ramasser les déchets sur la grève, comprendre ce que la mer rejette, permet de faire prendre conscience aux élèves que l’état de la mer reflète l’état de la planète. Partant du collège de Rosporden et de l’étang tout proche, le lien est fait entre les déchets à terre et les déchets en mer.Grâce à la pèche et l’observation du plancton d’eau douce et d’eau de mer,les enfants sont amenés à prendre conscience du cycle naturel du vivant et du problème des micro plastiques Le plaisir et l’émerveillement sont le moteur d’une mobilisation créative pour agir au quotidien et au collège !

Ce projet interdisciplinaire (SVT, Arts plastiques, Français…) fait appel également aux compétences de partenaires extérieurs : cap vers la nature, professionnels de la mer, navigateur, chercheurs scientifiques…

Le collège s’expose au rectorat de Rennes

Le rectorat de Rennes accueille du 10 mai 2017 à la fin du mois de juin l’exposition « Énergies positives ». Des travaux réalisés par les élèves de toute la Bretagne, qui relèvent les défis de l’apprentissage de la citoyenneté : développement durable, lutte contre le harcèlement, partage des valeurs de respect et d’altérité… D’autres qui fédèrent les énergies de la création et de la culture … Le collège Pensivy est représenté et les visiteurs pourront y découvrir le projet déjà primé à St Malo dans le cadre des trophées breton du développement durable.

Le parcours du jeune spectateur débute au collège Germain Pensivy

Article rédigé par les élèves de 4°

Dans le carde d’un EPI (enseignement pratique interdisciplinaire, Lettres/ Arts plastiques) les élèves de 4B et C du collège, accompagnés de trois professeurs et de leur Principal, monsieur Aurrière, ont assisté mardi 13 décembre 2016, au Triskell à Pont L’abbé, à leur premier spectacle : La nuit où le jour s’est levé, une création de la compagnie du Théâtre du Phare, mis en scène par Olivier Letellier. Suite à la représentation qui a reçu un accueil enthousiaste des élèves, ceux-ci ont eu la chance de participer à un échange avec le metteur en scène et les acteurs.

Le projet d’établissement

Le projet d’établissement validé en conseil d’administration consultable ici.

Les 3e D du collège remporte le rallye mathématique de Bretagne.

Le rallye mathématique de Bretagne a eu lieu le mardi 19 décembre. Il consistait en la résolution de 12 énigmes mathématiques de difficulté croissante. Les classes de 3e B et 3e D du collège y ont participé. La classe de 3e D s’est classée 1re de l’académie tandis que celle de 3e B a terminé à une très honorable 9e place. Tous les élèves participants méritent d’être félicités pour leur investissement et leur capacité à collaborer dans un objectif commun. Cette réussite est le fruit du travail engagé depuis l’entrée en sixième par l’ensemble des équipes pédagogiques de l’établissement autour du travail collaboratif. L’accent mis depuis quelques années par l’équipe de mathématiques sur la résolution de problèmes a permis également de former des élèves plus compétents et autonomes et donc en mesure d’aborder les situations rencontrées dans ce type d’épreuve avec davantage de pertinence.

En espérant une telle réussite l’année prochaine. Meilleurs vœux de l’équipe de mathématiques.

Les 6 Cet D se transforment en jeunes reporters

Océanopolis à Brest a accueilli durant une semaine des centaines de jeunes venus présenter leurs œuvres artistico-scientifiques sur le thème de l’environnement, dont deux classes de Pensivy.

Partant de la question : comment l’art et les sciences peuvent se rencontrer ? les élèves ont concocté une véritable œuvre d’art collective (consulter la photo) qui avait pour objectif de faire réfléchir à la biodiversité.

Durant dix minutes, ils ont assuré une présentation de leur travail sur la scène de l’auditorium, exercice très difficile qu’ils ont parfaitement maîtrisé, bravo à eux !

Les 6° en déplacement à l’école des étangs

les sixièmes et les élèves de CM1-CM2 de l’école des étangs ont mis en commun leurs compétences vocales en chantant ensemble sous la direction de madame Ribeyre. Une très belle expérience pour les uns et les autres. Les photos à consulter ici.

Les 6° et les CM de l’école des étangs ensemble sur scène

Les photos du spectacle ici !

Les 6° et les CM de l’école des étangs rencontrent un auteur compositeur

Les collégiens et écoliers ont rencontré Didier DELEPELEER, l’auteur compositeur de « Sacrée Gamine, hommage à Joséphine Baker ». Cette œuvre s’inspire de la personnalité de Joséphine Baker, de son engagement pour la défense des droits civiques et sa lutte contre le racisme, son engagement dans la résistance. Cette comédie musicale a permis aux élèves de 6° et de CM1/CM2 de travailler sur un même projet tout au long de l’année et de faire du lien entre plusieurs disciplines. A l’occasion de cette rencontre, tous ces jeunes gens ont pu se produire devant Didier DELEPELEER, donnant à cette occasion conseils et encouragements, et ce dans un état d’esprit remarquable.

Les bretonnants au concours Kan ar bobl

De la salle de classe à la scène :

Au Collège Germain Pensivy ,les élèves volontaires ont la possibilité de suivre un enseignement de complément:Langue et Culture Régionales inclu dans leur parcours scolaire et ceci de la classe de sixième à la classe de troisième.Le groupe des élèves de Troisième est ainsi monté sur la scène du concours Kan ar Bobl (le Chant du Peuple) qui a lieu tous les ans en divers terroirs de Bretagne.

A partir d’un exercice de compréhension orale : Chilaouet-holl ha chilaouet…(Ecoutez-tous et écoutez…)

Dans le cadre du cours ,les élèves de Troisième ont travaillé la compréhension orale à partir un document sonore encore jamais édité sous cette version ;il s’agit d’un chant à capella interprèté et collecté en 1980 à Moelan-sur-Mer auprès de MmeLouise Le Meur. Une chanson apprise par elle-même avec son père né au XIX siècle.Ce chant est une « Gwerz », une complainte, connue sous le nom de « Mab ar Brigant »(Le Fils du Brigant) .Les élèves ont été séduits par la mélodie du chant et par l’harmonie de la langue utilisée par Louise.

La Mémoire de Louise :

Ils ont accepté de suivre leur professeur,Michel Philippot, dans la préparation à la scène à capella et ont concouru à Plozévet ;ils ont reçu une mention du jury et les applaudissements nourris du public .la voix de la mémoire en breton de louise a refleuri ce printemps,ce sera désormais un élément de la mémoire vivante des ces collégiens,ils pourront eux-mêmes le transmettre.

Les CM2 au collège

Les CM2 des écoles de Tourc’h, Cadol et des étangs de Rosporden sont en résidence au collège après celles de St Yvi, Elliant et kernevel qui étaient présentes en février.

Les écoliers ont débuté leur séjour par un petit déjeuner partagé avec leurs camarades de 6°, ensuite, place à un emploi du temps de collégien, l’occasion de se familiariser aux nouveaux locaux tels que les laboratoires de sciences et de technologie.

Quelques photos de ces journées ici !

Les CM2 d’Elliant, Kernevel et St Yvi en résidence

Après les rencontres sportives du début d’année qui avaient réuni les CM2 des écoles du secteur et les 6° du collège, place désormais aux journées en résidence pour les écoles de St Yvi, Elliant et kernevel. Les autres écoles viendront en mars.

Les écoliers ont débuté leur séjour par un petit déjeuner partagé avec leurs camarades de 6°, ensuite, place à un emploi du temps de collégien, l’occasion de se familiariser aux nouveaux locaux tels que les laboratoires de sciences et de technologie.

Quelques photos de ces journées ici !

Les CM2 en résidence au collège

Il y avait un peu plus d’animation qu’habituellement dans la cour du collège puisque les CM2 des écoles primaires du secteur étaient en résidence durant deux jours. Une résidence qui avait plusieurs objectifs.

Point de vue des élèves, c’est permettre aux futurs 6° de mieux appréhender la future rentrée et désamorcer les craintes. La rentrée devrait être plus sereine puisqu’ils intégreront un lieu qu’ils connaissent.

Coté enseignants du premier et second degré, c’est aussi améliorer les connaissances des pratiques réciproques et créer de la cohérence pédagogique dans le cadre du nouveau cycle 3 qui va du CM1 à la fin de la sixième. Ce fut aussi l’occasion de travailler sur des projets communs (CM2/6°) dans le cadre d’une progressivité des apprentissages. Les élèves ont ainsi pu découvrir les laboratoires de sciences ou technologie, assister à un cours d’éducation physique et sportive, de langues,de mathématiques…et bien entendu se restaurer dans la salle du self, comme les « grands ».

Les deux sorties autour de l’étang

Article rédigé par les membres du Club Terre et Mer.

Lors des deux sorties à l’étang, nous (les élèves de 6C et 6D) avons pêché du plancton d’eau douce et pris des mesures de température et de luminosité dans les deux zones étudiées : celle d’eau stagnante et celle d’eau courante. Nous avons ensuite ramassé plein de déchets : bouteille en verre, canette, polystyrène, plastiques…. Beurk, il y a encore du boulot pour mieux gérer nos déchets, surtout quand ils ne sont pas biodégradables ! Un monsieur qui ramassait des feuilles de pissenlit pour ses poules nous a dit qu’il voulait les récompenser car elles pondent bien. Puis nous sommes revenus en classe pour filtrer le plancton et l’observer au microscope. Ouah !!! Il y a de la vie dans l’étang ! Il y en a partout, et il se déplace vite. A l’aide des fiches d’identification des espèces, on a reconnu des larves et des adultes de daphnies, de copépodes… C’est du zooplancton (plancton d’origine animale). La dernière fois, c’était du phytoplancton marin de Douarnenez que l’on avait observé : c’est du plancton d’origine végétale. Il était tout vert et ne bougeait pas dans tous les sens, lui !

le 7 Décembre 2017.

Les élèves en spectacle au centre culturel

Mardi 26 juin, à la salle du centre culturel de l’étincelle, les élèves de 6° ont proposé leur spectacle « sacré gamine » devant plus de 300 spectateurs conquis par la qualité de la prestation proposée. Cette conférence chantée est un hommage à Joséphine Baker et au delà du chant lui-même, les élèves ont tout au long de l’année pu aborder des thèmes profondément humanistes en relation avec la personnalité de la chanteuse. Ces chants étaient mis en valeur par des chorégraphies épurées également travaillées depuis plusieurs mois. En ouverture, la chorale du collège a présenté une partie de son répertoire intitulé « autour de Michel Fugain », puis en clôture, c’est l’association sportive danse qui a proposé une chorégraphie baptisée « Carpe Diem ». Cette remarquable et très appréciée production avait été montée pour le festival de danse qui se déroulait à Guipavas en mai dernier.

Les EPI en 2017-2018

Vous pouvez prendre connaissance des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) et Accompagnement personnalisé (AP) en cliquant ici.

Les EPI en 2018-2019

Les troisièmes sur le départ !

C’est une tradition au collège Pensivy, avant le DNB les élèves de 3° célèbrent la fin de leur scolarité par une journée entièrement consacrée à la culture et au sport. Entre le quizz culturel mais ludique et les rencontres de hand-ball, chaque classe a l’occasion de s’illustrer collectivement.

Présentation des EPI

En cette fin d’année les 5° et 4° ont présenté leurs EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) à leurs camarades des niveaux inférieurs. Ainsi les 6° ont pu, par exemple découvrir le travail des 5°. C’est en quelque sorte un passage de témoin et une manière de clore l’année et déjà préparer la suivante.

Rencontre avac Gildas Mahé, navigateur

Article rédigé par les élèves du club « terre et mer ».

Jeudi 15 Février a été un grand jour pour les élèves du projet Terre et Mer. Ils ont eu la chance de rencontrer une grande figure de la voile ! Gildas Mahé est skipper. Il pratique la voile en compétition depuis qu’il est très jeune. Aujourd’hui il est venu nous présenter son métier de navigateur en course au large et nous faire partager son expérience de la mer. Gildas Mahé prendra le départ de l’AG2R fin avril 2018 sous les couleurs de Breizh Cola. C’est une course qui part de Concarneau et qui va jusqu’à l’île de St Barthélémy aux Antilles. En nous présentant son parcours à venir, nous avons découvert l’importance des courants chauds et froids de l’atlantique, ainsi que les alizées qui sont des vents portants découverts par les marin espagnols au 16e sicle et qui leur a permis de dominer les échange maritimes à cette époque. Lors d’une préparation de transatlantique, il faut penser à tout et ne prendre que ce qui est nécessaire… car pour gagner la course, le bateau doit être léger ! Gildas nous a parler de ce qu’il mange ; le confort du bateau est très rudimentaire et l’on ne peut pas faire de grande cuisine… mais il est important de bien s’alimenter pour être en forme et faire les bons chois stratégiques. Lors d’une transat, les marins consomment 50 fois moins d’eau que nous à terre. Ils arrivent à faire une toilette complète avec 1,5 litre d’eau seulement. C’est une bonne leçon anti-gaspillage ! Nous avons également parlé de la gestion du sommeil, qui est très important à bord. Il nous a raconté qu’il fait souvent des siestes entre 7 et 20 minutes quand il est en course, mais rarement plus car il faut surveiller le bateau et les cartes pour éviter les accidents. Il nous avait amené du matériel de sécurité : VHF, balise AIS, etc… Ce qui nous a particulièrement intéressé c’est quand il nous a parlé de toutes les rencontres faites en mer : dauphins, baleines, requins, méduses à voile… Un matin il avait compté 57 poissons volants (ou exocet) dans son cockpit ! Malheureusement il rencontre aussi beaucoup de déchets en mer : lors d’une course en Méditerranée son bateau s’est arrêté dans une mer de plastique de plusieurs kilomètres carrés. Tout ce que nous jetons dans la nature termine dans la mer…En plein Atlantique, un rouleau de moquette s’était coincé dans la quille de son bateau. Il y a aussi les containers qui tombent ou sont jetés des porte-conteneurs pour les délester pendant les tempêtes. Quand ils finissent par rouiller et s’ouvrir ils déversent tout leur contenu dans la mer et on finit par les retrouver sur nos plages. Nous on a trouvé ça triste et révoltant… Mais ça nous a encore plus motivés maintenant pour alerter les gens et adopter les bons comportements pour protéger notre belle planète. Tu peux compter là-dessus Gildas, et nous compter dans tes supporters pour ton prochain départ. Bonne course et bon vent, Gildas !

Rencontre chorale des 6° et des écoles à l’Etincelle

Les classes de 6° et la chorale du collège ont rencontré les chorales des écoles de Kernével et st Yvi (cycle 3), des étangs et Kernevel (cycle 2). Les chanteurs ont exercé leurs talents sur la scène de l’Etincelle, mise à disposition pour cette rencontre.

Semaine des mathématiques : belles performances des collégiens au concours TQuiz

Les TQuiz sont des jeux sérieux, proposés aux collégiens de tout le territoire national, qui combinent des questionnaires classiques avec une dynamique du jeu Tetris. Trois TQuiz sont proposés pour différents niveaux de classe. Ils portent sur des calculs ou raisonnements rapides issus de divers domaines des mathématiques. Ils combinent le langage naturel, symbolique, graphique ou de programmation en lien avec le thème “ Mathématiques et langages” de la semaine des mathématiques 2017. Ils comportent chacun plusieurs phases de jeu, de difficultés croissantes.

A noter le podium des 4e B, félicitations à toutes les classes ! Les résultats de nos collégiens ici ! Les résultats complets en cliquant sur le lien ci dessous !

Sensibilisation à la danse contemporaine en 4°

Dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, les élèves de 4C et de 4D ont débuté leur parcours du jeune spectateur le lundi 11 décembre avec un atelier danse. Animé par deux bénévoles de l’association l’Escabelle, cet atelier avait pour objectif de sensibiliser les élèves à l’univers de la danse contemporaine, parfois déroutante pour nos collégiens…

Ils ont ensuite pu se rendre, le jeudi 14 décembre à Quimper, au Théâtre de Cornouaille, pour assister au spectacle Tel Quel ! mis en scène par le danseur-chorégraphe Thomas Lebrun.

Parallèlement aux deux autres spectacles au programme de cet EPI (en février et en juin), les deux classes auront la chance de pouvoir rencontrer des professionnels du monde du théâtre (artistes et auteurs) tout au long de l’année.

SILENCE ON LIT !

SILENCE ON LIT !©,est un concept développé et déposé par l’association SILENCE ON LIT !© Il consiste à donner un temps de lecture de 10 à 15 minutes permettant aux élèves de développer le goût et l’habitude de la lecture et de s’offrir un temps de déconnexion dans le calme le plus absolu.

C’est dans un lycée d’Ankara, en Turquie, que ce projet a démarré il y a plus de 15 ans. Les élèves, mais également tous les enseignants et personnels, se plongent ainsi quinze minutes durant dans une lecture personnelle, avec le livre de leur choix.

De nombreux établissements scolaires en France et à l’étranger ont testé ce projet avec succès.

Les objectifs de cette expérimentation sont nombreux :

  • ancrer une habitude de lecteur dans le quotidien des élèves
  • développer les capacités de concentration et d’attention de nos élèves… bénéfique également pour le travail scolaire
  • augmenter fluidité et rapidité dans le déchiffrage des textes
  • enrichir son vocabulaire
  • progresser en orthographe et en syntaxe
  • renforcer le goût de l’effort et la patience
  • approfondir sa culture et sa faculté de jugement
  • se déconnecter, retrouver le silence, le savourer ensemble et ainsi agir sur le vivre ensemble.

Règles à respecter :

1. Le silence : il est absolu, respecté par tous. 2. La durée : 10 à 15 minutes de lecture une fois par semaine le jeudi en cours de français. 3. La participation de tous : les élèves et les adultes présents dans la classe lisent. 4. On peut lire : un livre de fiction (roman, nouvelle, essai, théâtre, poésie, BD, manga…), un livre documentaire, une revue. On ne peut pas lire : un manuel scolaire, un journal, pas de lecture sur écran. 5. La liberté : Chacun est libre de lire ce qu’il veut (dans le respect de la loi, de la laïcité,…)

Dans la classe :

L’action se déroulera du 15 mars jusqu’au 19 avril pour un premier bilan.

Chaque jeudi, en cours de français, les élèves, leur professeur de français et divers personnels du collège partageront un temps de lecture qui durera de 10 à 15 minutes.

Emprunter un document :

Afin de profiter au mieux de cette action, il faudra que chaque élève vienne au collège le jeudi avec un livre, une revue, une BD selon sa convenance.

Les élèves peuvent emprunter au CDI du collège des livres et des revues qui correspondent à l’actualité littéraire, aux goûts des adolescents.

Sur la scène de l’Etincelle

Pour clore leur cycle de danse, 3 classes de 3e du collège Germain PENSIVY ont eu l’opportunité de monter sur la scène de l’Etincelle à Rosporden. Moment fort en émotion qui a permis aux élèves de découvrir un nouveau décor d’évolution et à Mme PASTOL leur enseignante d’EPS d’évaluer les compétences de ses élèves dans de réelles conditions de spectacle. A quand une prestation avec les parents pour public, Mme PASTOL y réfléchit.

Théâtre et histoires d’ogres…

Dans le cadre de L’EPI « le parcours du jeune spectateur », mardi 19 décembre les élèves de 4e A, B et E ont assisté à leur premier spectacle à travers un texte écrit et mis en scène par Pierre Yves Chapalain : « Où sont les ogres ? », un conte théâtral un peu « étrange » qui a su faire réagir, questionner, interpeller nos jeunes spectateurs. Les 6e A, D et E ont également pu profiter de cette prestation théâtrale.

https://www.theatre-video.net/video…

Trop fort, j’entends plus rien !

Dans le cadre d’un Enseignement Pratique Interdisciplinaire (réalisé sur 2 ans pour les 3° et cette année pour les 4°) les élèves du collège Germain Pensivy ont assisté au concert Peace and Lobe proposé par le groupe Lugo au CAC de Concarneau. Peace & Lobe est un dispositif pédagogique qui a pour but de sensibiliser les adolescents aux risques auditifs liés à l’écoute et à la pratique des musiques amplifiées. Ce spectacle multiforme (musique, théâtre, vidéo) termine l’EPI « Trop fort, j’entends plus rien » mené en cours d’éducation musicale, de sciences physiques, d’arts plastiques, de SVT, et d’une mesure de sa propre audition par l’infirmière du collège (tous les 3° et une centaine de 4° à ce jour).

En sciences physiques, les élèves ont étudié comment se propage un son.

En SVT, comment l’oreille transforme le son en un message nerveux.

En éducation musicale : la musique amplifiée et les risques associés.

En arts plastique, ils ont réalisé une affiche de sensibilisation (visibles ici)

Bravo pour leur travail

Un apiculteur vient rendre visite aux élèves de 6e du projet « Terre et mer »

Article rédigé par les élèves.

Vendredi 21 décembre, Vincent BUON qui s’occupe de l’association « l’Abeille Finistérienne » comptant un rucher pédagogique à Rosporden, est venu dans la classe de Mme Pellé pour nous présenter son métier d’apiculteur dans le cadre du projet « Terre et Mer ». Il nous a permis de découvrir le monde des abeilles et nous a sensibilisés à l’environnement. Vincent nous a appris que l’abeille est un insecte hyménoptère  : elle a 3 paires de pattes, une paire d’ailes et une langue pour récolter le nectar. Elle a un rôle essentiel dans la nature, car en butinant de fleurs en fleurs elle participe à la pollinisation, c’est à dire le transport du pollen des organes de reproduction mâles (étamines) vers le (ou les) organes de reproduction femelle (pistil). C’est ainsi qu’on peut avoir des graines et des fruits. Nous avons découvert qu’il peut y avoir jusqu’à 80 000 abeilles dans une ruche en juin. Parmi elles, il n’y a qu’une seule reine. Son rôle est de pondre environ 2 000 œufs par jour et elle vit plus longtemps que les abeilles ouvrières qui participent au bon fonctionnement de la ruche : il y a des ménagères, des nourrices qui s’occupent du couvain (regroupant les œufs, larves et nymphes qui deviendront les futures ouvrières), des architectes, des manutentionnaires, des ventileuses, des butineuses et des faux-bourdons. Ca en fait du monde ! Vincent nous a montré son matériel : la ruche, avec ses cadres qui permettent de récolter le miel, mais aussi l’enfumoir et la vareuse qui protège l’apiculteur et que certains d’entre nous ont essayée ; c’était vraiment drôle ! Vincent nous a alertés sur les risques actuels pour les abeilles. Il faut vraiment les protéger car elles sont menacées par le varroa (c’est un acarien parasite dangereux pour elles), mais il y a aussi de nombreux pesticides utilisés en agriculture qui les rendent malades et finissent par les tuer. Enfin nous avons parlé du frelon asiatique que l’on sait maintenant différencier du frelon européen. Il faudra installer des pièges au printemps ; ce qui nous laisse du temps pour en construire pendant les heures du Club Terre et Mer ! La rencontre s’est terminée par une délicieuse dégustation de miels de fleurs de ronces, châtaignier, lierre et de sarrasin. Le lierre est une des dernière plantes mellifères avant l’hiver et donc constitue le dernier repas des abeilles. Vincent nous a conseillé de ne pas le couper, tout comme il est important de planter des plantes mellifères qui donnent à manger à nos chères abeilles ! En conclusion, Vincent a été convainquant : nous ne regarderons jamais plus les abeilles de la même façon et on est bien décidés à les protéger. 75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs et entre 60 et 90 % des plantes sauvages ont besoin d’insectes pollinisateurs pour se reproduire ! Longue vie aux abeilles et merci à Vincent BUON pour toutes ses explications !

Un clip pour OUKIKOI ?

Photos réalisées par nos reporters.

Un groupe de collégiens participe, en partenariat avec Starti’Jeunes, à la création d’une chanson et à la réalisation d’un clip qui sera diffusé lors du festival OUKIKOI, du3 au 8 avril 2017. Cet atelier se déroule chaque jeudi de 13h à 14h au sein du collège. Un déplacement à Carhaix dans un studio professionnel aura lieu le jeudi 9 février . La prise en charge financière de ce projet et l’encadrement sont assurés par le collège et Starti’ jeunes.

Un défilé de chapeaux !

A l’occasion de la 3e Edition de « Faites de la récup » à Trégunc il a été proposé, en juin dernier, de participer à cet évènement placé cette année sous le thème des chapeaux.

Tous les élèves du niveau 5° ont donc confectionné en arts plastiques des chapeaux uniquement à partir d’éléments récupérés et voués à la poubelle ! ils ont été présentés lors d’un défilé devant le public de TREGUNC.

Un hall d’entrée coiffé de chapeaux

Les murs du hall d’entrée du collège ont pris de la couleur et du volume ! Ils servent de support aux chapeaux réalisés par les élèves des classes de cinquième. Ces mêmes chapeaux qui ont été exposés au public il y a quelques semaines à Trégunc, lors de la « faites de la récup ».

Un journal numérique sur le thème des migrants

La classe de 4°C propose une réflexion journalistique sur les migrants : à consulter ici !

Un réalisateur de cinéma au collège

Deux classes de 6° ont pu rencontrer Laurent Boileau, réalisateur du film « couleur de peau : miel ».

Les élèves des sixièmes C et E ont rencontré jeudi 27 avril au collège, le réalisateur Laurent Boileau. Il est venu échanger sur son film « Couleur de peau : Miel » (adaptation de la BD du même nom, écrite par Jung Henin) et sur son métier.

Ces deux classes ont vu ce film avant les vacances de Pâques dans le cadre de Collège au cinéma. (Ce dispositif national propose aux classes inscrites de découvrir trois films par an et de travailler autour de la lecture d’image et du cinéma dans le cadre d’un parcours d’éducation artistique et culturelle.)

Couleur de peau : Miel est un film original parce qu’il a la spécificité d’ajouter à la bande dessinée de Jung Hénin, des images réelles d’archives et un reportage sur le retour de Jung en Corée. Rencontrer Laurent Boileau pour ces jeunes spectateurs du collège a été l’occasion de découvrir comment le film a été élaboré et de poser de nombreuses questions sur le montage du film. D’autant plus, que les thèmes abordés dans le film comme l’adoption, le déracinement, l’identité et l’intégration ont beaucoup touché les élèves lors de la projection.

Les élèves étaient enthousiastes à l’idée de rencontrer le réalisateur du film qu’ils avaient vu et la rencontre a été riche en questions. A l’issue de cette rencontre avec Laurent Boileau, Mme Francès lui a remis un livre où chaque élève a donné son avis sur le film et son moment préféré.

“C’était super. Ce que j’ai aimé, c’est que Laurent Boileau a pris le temps de répondre à toutes nos questions.” Guylian “Il a expliqué des moments du film que je n’avais pas bien compris.” Maelline “J’ai adoré quand Laurent Boileau nous a montré comment on crée l’animation d’un personnage à partir des dessins préparatoires. C’est vraiment beaucoup de travail.” Océane

Tous les élèves sont unanimes, c’est une expérience à renouveler !

Une chercheuse à la rencontre des élèves du projet « Terre et Mer »

Article rédigé par Chloé, Jade Léa et Emma, membres du Club Terre et Mer.

Solène Avignon est une chercheuse de la station de biologie marine de Concarneau. Elle est venue dans nos classes pour le projet « Terre et Mer ». C’est une spécialiste de la daurade royale (miam !), une espèce de poisson (Jade nous l’a bien imitée sur la photo !) qu’on ne trouvait avant qu’en mer Méditerranée mais qui commence à remonter sur nos côtes atlantiques à cause du réchauffement climatique. Le rôle de Solène est d’empêcher la pêche des daurades de moins de 3 ans car il est très important qu’elles aient eu le temps de se reproduire avant d’être pêchées pour être consommées, dans le but bien sûr de préserver la ressource. Pendant ses recherches, elle a remarqué que les daurades royales en atlantique sont plus petites que celles de méditerranée au même âge, et si l’on veut préserver la ressource, il est important que les pêcheurs aient des données fiables sur les tailles de pêche autorisées. Pour cela elle nous a parlé de sa technique pour connaître l’âge d’un poisson. Il y a dans le crâne des poissons, de chaque côté, deux otolithes : Ce sont des petits os formés de cristaux de carbonate de calcium qui leur servent à conserver leur équilibre quand ils nagent. Les otolithes ont la caractéristique de grandir chaque année en même temps que le poisson, et Solène nous a montré que lorsqu’on observe une coupe d’otolithe au microscope, on peut voir des stries (ou cercles concentriques), comme celles que l’on peut observer sur une coupe de tronc d’arbre. Comme pour les arbres, chaque strie sur l’otolithe représente une année de vie et de fabrication de matière organique. Si on les compte, on peut connaître l’âge du poisson ! Solène nous avait amené beaucoup d’échantillons, et nous avons eu la chance d’aider cette super spécialiste à poursuivre ses recherches : en utilisant les microscopes, nous avons chacun déterminé l’âge des daurades que nous avions en responsabilité. C’était vraiment bien, et on était fiers d’avoir pu participer à son travail de recherches. Solène nous a aussi parlé des différents métiers qui existent dans un laboratoire de recherches scientifiques : les techniciens, les ingénieurs, les chercheurs… Ça nous a donné des idées pour nos futurs métiers ! Merci Solène, et ne te trompe pas dans les références d’échantillons analysés !

Une classe de sixième et les CM de l’école de Tourc’h se rencontrent autour d’un projet musical

Une première rencontre entre les CM de l’école de Tourc’h et les collégiens de la 6e D s’est déroulée ce 2 octobre. En prenant appui sur la comédie musicale consacrée à la vie de Joséphine Baker, les enfants ont pu pratiquer des jeux sur le corps (posture), les corps dans l’espace, déplacements, jeux vocaux (pour la cohésion du groupe, être un dans un tout, le rôle primordial et responsable de chacun pour le groupe)

Une présentation du personnage de Joséphine a été réalisée par Gwen Gourlaouen (conseillère pédagogique éducation musicale), au travers de photos de l’artiste.

Un travail sur l’expression du corps, en lien avec le premier chant appris évoquant l’enfance de Joséphine et sa vie de domestique à St Louis (« Noires et blanches »), a été également entrepris.

Un aperçu en photos-vidéo est consultable en cliquant sur le lien ci dessous.

Une fête du collège hautes en couleurs pour les 3°

Traditionnellement, juste avant le brevet, les 3° fêtent leur départ du collège Pensivy. C’est l’occasion pour chaque classe de se mesurer aux autres dans une bonne humeur indispensable ! Quizz culturels ou scientifiques, rencontres sportives étaient au programme avec en point d’orgue LE match de hand-ball contre les adultes du collège, une représentation de l’AS dans et la remise des prix !

Une fin d’année culturelle et sportive

Les niveaux 6°, 5° et 4° ont terminé l’année scolaire en associant la tête et les jambes. Quizz permettant de tester les connaissances vues en cours d’année et tournois sportifs étaient au programme, le tout dans un très bon état d’esprit !

Visite du théâtre Max Jacob de QUIMPER

Lundi 15 et mardi 16 mai 2017, les élèves de 4e ont pu découvrir à QUIMPER deux lieux consacrés à la culture : Le théâtre Max Jacob, son histoire étroitement liée à celle de la ville de Quimper et les locaux de l’association Très Tôt Théâtre qui ont réservé de belles surprises à nos élèves. En effet, ceux-ci ont montré beaucoup de curiosité et d ‘intérêt pour « Le Musée d’Objets Ordinaires de Quimper », puis, ils se sont confortablement installés à « L’Ecri-tôt », pour un échange autour des spectacles de leur parcours et un temps de lecture partagée. Les élèves vont maintenant pouvoir exprimer toute leur réflexion et leur créativité à travers une réalisation menée en cours d’arts plastiques.