Le projet d’établissement est consultable en bas de cette page.

les 6° rencontrent un navigateur

Les classes de 6° engagées dans le projet « terre et mer » ont accueilli le navigateur Gildas Mahé. L’occasion pour eux de découvrir un autre aspect de la mer par le biais de la course au large. Ce fut aussi l’occasion d’une sensibilisation à la richesse de cette ressource naturelle qu’est l’océan et à la nécessité de le préserver.

15 minutes pour lire !

Le projet « 15 minutes pour lire » s’inspire de SILENCE ON LIT !©, un concept développé et déposé par l’association SILENCE ON LIT !© Il consiste à donner un temps de lecture de 10 à 15 minutes permettant aux élèves de développer le goût et l’habitude de la lecture et de s’offrir un temps de déconnexion dans le calme le plus absolu.

L’action se déroulera du 4 au 15 juin.

Durant ces deux semaines, durant le cours concerné (tous les cours sont susceptibles de l’être), les élèves, leur professeur de discipline, la Conseillère Principale d’Education, l’assistant(e) d’éducation responsable de la classe et divers personnels du collège partageront un temps de lecture qui durera de 10 à 15 minutes.

Afin de profiter au mieux de cette action, les élèves devront se munir d’un livre, d’une revue, d’une BD.

Nous rappelons que tous les élèves peuvent emprunter au CDI du collège des livres et des revues qui correspondent à l’actualité littéraire, aux goûts des adolescents.

15 minutes pour lire…

Cette semaine, les élèves, leur professeur, la Conseillère Principale d’Education, les assistants d’éducation, la direction, les agents du collège partagent en début de certains cours, un temps de lecture de 15 minutes.

Pendant ce temps, on peut lire, un livre de fiction (roman, nouvelle, essai, théâtre, poésie, BD, manga…), un livre documentaire, une revue, MAIS on ne peut pas lire, un manuel scolaire ou sur un écran !

La liberté : Chacun est libre de lire ce qu’il veut (dans le respect de la loi, de la laïcité)…Une seule contrainte : lire en silence !

British pupils or French, that is the question…

Les élèves de la classe de 5°A ont enfilé les tenues scolaires de leurs camarades britanniques l’espace de quelques temps : une véritable immersion !

Concert dans le cadre de l’EPI 5° « bal(l)ade du seigneur PREDEN »

Les classes de 5° ont assisté à un concert autour de musique médiévale donné par le musicien Gérard Lomenec’h au centre culturel de Rosporden.

Ce concert s’inscrit dans l’EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) sur le thème du moyen-âge : bal(l)ade du seigneur Preden. En amont, un travail en Education musicale a permis aux élèves de découvrir les chants de cette époque.
Un travail en histoire sur le monde médiéval (dont une sortie dans le Quimper médiéval, une visite de l’abbaye du Mont St Michel) et des lectures et études de textes et/ou romans en cours de Français viennent compléter ce projet.

Concours « Jeunes reporters »

Deux classes de 6° ont participé à Océanopolis au concours des jeunes reporters en arts, sciences et environnement. A cette occasion ils ont présenté leurs travaux menés dans le cadre du projet « terre et mer ».

Des abats jours transformés en chapeaux : photos et vidéo ici !

Comme l’an dernier, des élèves de 5° ont été associés à l’événement « fête le vous même » à Trégunc. Cette manifestation co-organisée par la CCA et un collectif d’associations, a pour objectif, entre autre de sensibiliser au recyclage.

En cours d’arts plastiques, les élèves ont réalisé un travail de customisation de vieux abats-jours récupérés dans des ressourceries pour en faire des chapeaux et leur donner une deuxième vie « artistique ».

15 collégiens ont présenté leurs œuvres à Trégunc au centre de la pinède, le 17 novembre. Un défilé a clôturé l’exposition en fin d’après-midi. Pour préparer cette représentation, ils ont bénéficié de l’apport d’une chorégraphe en la personne de Cécilia Ferrario.

Des chapeaux hauts en couleurs réalisés par les élèves de 5°

A l’occasion de la 3e Edition de « Faites de la récup » à Trégunc il a été proposé, en juin dernier, de participer à cet évènement placé cette année sous le thème des chapeaux.

Afin de mettre en valeur les magnifiques chapeaux réalisés par les élèves du niveau 5°, ils seront présentés lors d’un défilé, à 17h45 le samedi 25 novembre à TREGUNC, salle de la pinède (voir le plan ci-dessous).

DES SCIENTIFIQUES EN CLASSE DE 6°

Alysée et Kevin vous proposent l’article suivant.

Jeudi 8 Décembre, Catherine Dréano de l’Ifremer et Marcel Koken du CNRS sont venus en classe de SVT nous présenter leurs travaux.
Catherine avait apporté des espèces de phytoplancton, que nous avons observées au microscope. On a utilisé ses tests pour voir si des espèces étaient toxiques. Certains phytoplanctons peuvent être dangereux pour la santé humaine.
Marcel nous a expliqué ce qu’était la bioluminescence. C’est la capacité qu’ont certains êtres vivants de créer de la lumière quand ils sont dans l’obscurité.

C’était super beau !

C’était une belle rencontre !

Alizée et Kevin 6e E

EPI médiéval

Dans la cadre d’un EPI en 5°, les élèves ont réalisé une maquette du château de Montmuran. C’est en exploitant les notions de géométrie qu’ils ont mis en volume cette maquette au 1/100°. Ils étudieront un roman dont l’intrigue se déroule en partie dans ce château du XIVe siècle. Pour clore cet EPI, ils pourront découvrir en « vrai » ce monument lors d’un séjour en fin d’année.

Exposition des travaux artistiques des élèves dans le hall

Des Calaveras, nés de la fertile imagination créatrice des élèves et résultat d’un travail artistique interdisciplinaire, sont exposés au coté des chapeaux présentés lors de la « fête de la récup » de Trégunc. Le hall d’entrée est coloré, vivant et…accueillant !

Les couloirs qui mènent au secrétariat sont quant à eux ornés de fresques murales douces et poétiques ! A découvrir !

L’Europe au coeur du collège

Pour fêter les 70 ans de l’Europe, deux nouvelles actions ont menées :

- intervention de la maison de l’Europe en classe de 6°

- Concours « Fêtons l’Europe » et « repas européen »}

Résultats et photos consultables ici !

la chorale-théâtre et l’AS danse face au public

Jeudi après midi, la chorale-théâtre a présenté sa comédie musicale « sacré gamine » en hommage à Joséphine Baker devant les pensionnaires de l’EPHAD et le soir même est montée sur la scène du centre culturel. Cette prestation était complétée par l’association sportive de danse du collège qui a fait découvrir aux spectateurs une chorégraphie collective intitulée « même pas peur ».

La découverte du Quimper médiéval pour les 5°

Dans le prolongement du concert de musique du moyen âge, les 5° ont marché sur les traces du seigneur Preden dans le vieux Quimper.

C’est sous la forme d’un jeu de piste que les élèves ont pu découvrir les particularités de l’architecture médiévale. Un questionnaire était remis à chaque groupe qui devait répondre à une vingtaine de questions qui faisaient appel au sens de l’observation mais aussi à certaines connaissances vues en cours.

La fête du dernier jour pour les 6°, 5° et 4°

Les photos de cette dernière journée ici !

La rencontre avec Marcel Koken, chercheur au CNRS

Les 6C et 6D ont rencontré un chercheur spécialiste de la bioluminescence, les élèves du club terre et mer ont rédigé un article pour évoquer cette rencontre.

Jeudi 29 novembre a été un grand jour pour les élèves de 6es C et de 6es D !
Il y a eu notre 1re sortie sur le terrain le mois dernier, et c’est maintenant l’heure de la 1re rencontre avec un chercheur !
Marcel Koken est chercheur au CNRS (Centre National de Recherches Scientifiques).
Il nous a raconté son aventure quand il a embarqué sur « le Why ». C’est la goélette des explorateurs de « Under The Pole » qui partait pour la 3e fois de Concarneau pour tenter le passage du nord-ouest à la voile afin d’explorer les fonds marins de l’arctique. A son bord il y avait des scientifiques venus étudier les profondeurs de cet océan encore méconnu.
Marcel est spécialiste de la bioluminescence : c’est la capacité de certains êtres vivants à produire de la lumière dans l’obscurité.
Il nous a expliqué que beaucoup d’espèces sont bioluminescentes dans les océans (bactéries, méduses, poissons…), mais elles sont moins nombreuses sur terre.
C’était impressionnant de voir l’aspect d’un animal en lumière normale et quand il est bioluminescent : on dirait des décorations de Noël !
On a aussi découvert ce qu’est la fluorescence, d’ailleurs certaines de nos trousses et même les lunettes de Nathan ont changé de couleur sous la lampe de Marcel, c’était magique !
Quand nos yeux se sont adaptés à l’obscurité nous avons pu recréer les mots « biodiversité » et « espèces » que Marcel avait écrits avec des bactéries bioluminescentes dans des boîtes de Pétri, et finalement il nous a montré une espèce de vers de terre qui devient bleu fluo dans le noir. Nous avons pu ensuite les observer à la loupe binoculaire, c’était amusant (et aussi un peu dégoûtant !).
Pendant son épopée, Marcel a vu de superbes aurores boréales et croisé plein d’animaux : des phoques, des ours, des loutres, des dauphins, des méduses et le requin du Groenland !
Les photos et ses histoires nous ont bien fait rêver.
Il nous a donné envie d’aller à la plage la nuit (surtout du côté de l’Ile de Houat pour voir de splendides blooms) ou de trouver des vers luisants pour faire de la science participative !
Merci Marcel d’avoir partagé tes connaissances scientifiques et ces beaux souvenirs avec nous.

Rédigé par les membres du Club Terre et Mer, le 4 Décembre 2018.

La rencontre avec Marcel Koken, spécialiste de la bioluminescence

Article rédigé par les membres du Club Terre et Mer, le 14 Décembre 2017.

Marcel Koken est chercheur au CNRS (Centre National de Recherches Scientifiques).
Il a embarqué pour une aventure au pôle sur « The Why » lors de l’exploration « Under The Pole » qui partait pour la 3e fois de Concarneau. Ce bateau porte bien son nom car il y en encore plein de questions à se poser sur le monde vivant qui nous entoure !
Marcel est spécialiste de la bioluminescence : c’est la capacité de certains êtres vivants à produire de la lumière dans l’obscurité.
Il nous a expliqué que beaucoup d’espèces sont bioluminescentes dans les océans (bactéries, plumes de mer…), mais elles sont moins nombreuses sur terre.
C’était impressionnant de voir l’aspect d’un animal en lumière normale et quand il est bioluminescent : on dirait des décorations de Noël !
Avec Mr Guéguen et Mme Pastol, nous avons observé au microscope les Dinoflagellés qu’il nous avait apportés : ce sont des micro-algues.
Pendant son épopée, Marcel a vu de superbes aurores boréales et croisé plein d’animaux : des phoques, des ours, des loutres, des dauphins, des méduses et le requin du Groenland !
Sinon, on a bien retenu que c’est vers le mois d’avril qu’il faudra aller à la plage la nuit… surtout du côté de l’Ile de Houat pour voir de splendides blooms !
A la fin de la séance Haydn est allé demander un autographe à Marcel. Ca l’a fait rire et lui a fait bien plaisir !
Merci Marcel d’avoir partagé tes connaissances scientifiques et ces beaux souvenirs avec nous.

Le collège collabore à l’exposition « tous acteurs de notre futur énergétique »

L’année scolaire précédente, des élèves du niveau 5° avaient collaboré avec les créateurs de l’exposition « tous acteurs de notre futur énergétique ». Ils avaient entre autre, testé les jeux proposés dans le cadre de cette exposition au SDEF de Quimper. Pour l’inauguration, la classe de 4° E a été invitée à découvrir en avant première cette très riche et belle exposition et…..à couper le ruban ! Pour en savoir plus, c’est ici !

Vendredi 16 novembre, se déroulait au siège du Syndicat départemental d’Energie et d’Equipement du Finistère à Quimper, l’inauguration de l’exposition "Tous acteurs de notre futur énergétique" avec la présence notamment de Antoine Corolleur (président du SDEF), Armelle Huruguen (Présidente de la commission territoires et environnement Conseil départemental du Finistère) et Christian Goubin, Déléguée académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle).
Cette exposition permet d’envisager les grands enjeux de la transition énergétique : climat, mobilité, urbanisme, gestion de l’énergie et conclure sur les transformations des territoires. Dans le rôle d’un citoyen qui fait des choix pour lui-même ou dans celui d’un acteur de l’aménagement qui fait des choix pour la collectivité et le territoire, l’objectif du visiteur est de prendre les décisions importantes qui mèneront à l’atteinte des objectifs ambitieux de la transition énergétique. Nouvelles énergies, nouveaux carburants, aménagement urbain, réseaux intelligents « smart grids », tous ces thèmes complètent la sensibilisation aux enjeux de l’énergie. Cette exposition s’adresse au grand public et aux scolaires.

Le collège fête l’Europe

Le 9 mai, l’Europe aura 60 ans ! Le collège Pensivy honorera cet anniversaire tout au long des semaines à venir.

Le programme :

  • exposition au self sur les 27 pays de l’UE
  • décoration du self aux couleurs de l’Europe
  • repas à thème européen
  • l’Europe largement abordée en cours de histoire-géographie et de langues vivantes.
  • le 19 mai, présence au collège de la « maison de l’Europe »

Le collège Pensivy lauréat des 11° trophées bretons du Développement durable à St Malo

Chaque année depuis onze ans, l’Etat, la Région Bretagne, l’ADEME et leurs partenaires encouragent les acteurs bretons dans l’évolution des territoires, des entreprises et des citoyen(e)s vers une prise en compte du développement durable.
Ces Trophées soulignent la mobilisation d’acteurs locaux qui agissent en faveur du développement durable et mettent en lumière la richesse et la diversité des initiatives portées par les citoyens bretons.

Le projet du collège :Ce que laisse la mer

Découvrir avec 2 classes de sixièmes (les 6C et 6E) l’estran à marée basse : Ce que laisse la mer est un message sur les cycles de la matière , mais aussi sur l’état des océans.Ramasser les déchets sur la grève, comprendre ce que la mer rejette, permet de faire prendre conscience aux élèves que l’état de la mer reflète l’état de la planète. Partant du collège de Rosporden et de l’étang tout proche, le lien est fait entre les déchets à terre et les déchets en mer.Grâce à la pèche et l’observation du plancton d’eau douce et d’eau de mer,les enfants sont amenés à prendre conscience du cycle naturel du vivant et du problème des micro plastiques Le plaisir et l’émerveillement sont le moteur d’une mobilisation créative pour agir au quotidien et au collège !

Ce projet interdisciplinaire (SVT, Arts plastiques, Français…) fait appel également aux compétences de partenaires extérieurs : cap vers la nature, professionnels de la mer, navigateur, chercheurs scientifiques…

Le collège s’expose au rectorat de Rennes

Le rectorat de Rennes accueille du 10 mai 2017 à la fin du mois de juin l’exposition
« Énergies positives ».
Des travaux réalisés par les élèves de toute la Bretagne, qui relèvent les défis de l’apprentissage de la citoyenneté : développement durable, lutte contre le harcèlement, partage des valeurs de respect et d’altérité… D’autres qui fédèrent les énergies de la création et de la culture …
Le collège Pensivy est représenté et les visiteurs pourront y découvrir le projet déjà primé à St Malo dans le cadre des trophées breton du développement durable.

Le parcours du jeune spectateur débute au collège Germain Pensivy

Article rédigé par les élèves de 4°

Dans le carde d’un EPI (enseignement pratique interdisciplinaire, Lettres/ Arts plastiques) les élèves de 4B et C du collège, accompagnés de trois professeurs et de leur Principal, monsieur Aurrière, ont assisté mardi 13 décembre 2016, au Triskell à Pont L’abbé, à leur premier spectacle : La nuit où le jour s’est levé, une création de la compagnie du Théâtre du Phare, mis en scène par Olivier Letellier. Suite à la représentation qui a reçu un accueil enthousiaste des élèves, ceux-ci ont eu la chance de participer à un échange avec le metteur en scène et les acteurs.

Le projet d’établissement

Le projet d’établissement validé en conseil d’administration consultable ici.

Les 3e D du collège remporte le rallye mathématique de Bretagne.

Le rallye mathématique de Bretagne a eu lieu le mardi 19 décembre. Il consistait en la résolution de 12 énigmes mathématiques de difficulté croissante.
Les classes de 3e B et 3e D du collège y ont participé.
La classe de 3e D s’est classée 1re de l’académie tandis que celle de 3e B a terminé à une très honorable 9e place.
Tous les élèves participants méritent d’être félicités pour leur investissement et leur capacité à collaborer dans un objectif commun. Cette réussite est le fruit du travail engagé depuis l’entrée en sixième par l’ensemble des équipes pédagogiques de l’établissement autour du travail collaboratif.
L’accent mis depuis quelques années par l’équipe de mathématiques sur la résolution de problèmes a permis également de former des élèves plus compétents et autonomes et donc en mesure d’aborder les situations rencontrées dans ce type d’épreuve avec davantage de pertinence.

En espérant une telle réussite l’année prochaine.
Meilleurs vœux de l’équipe de mathématiques.

Les 6 Cet D se transforment en jeunes reporters

Océanopolis à Brest a accueilli durant une semaine des centaines de jeunes venus présenter leurs œuvres artistico-scientifiques sur le thème de l’environnement, dont deux classes de Pensivy.

Partant de la question : comment l’art et les sciences peuvent se rencontrer ? les élèves ont concocté une véritable œuvre d’art collective (consulter la photo) qui avait pour objectif de faire réfléchir à la biodiversité.

Durant dix minutes, ils ont assuré une présentation de leur travail sur la scène de l’auditorium, exercice très difficile qu’ils ont parfaitement maîtrisé, bravo à eux !

Les 6° en déplacement à l’école des étangs

les sixièmes et les élèves de CM1-CM2 de l’école des étangs ont mis en commun leurs compétences vocales en chantant ensemble sous la direction de madame Ribeyre. Une très belle expérience pour les uns et les autres. Les photos à consulter ici.

Les 6° et les CM de l’école des étangs ensemble sur scène

Les photos du spectacle ici !

Les 6° et les CM de l’école des étangs rencontrent un auteur compositeur

Les collégiens et écoliers ont rencontré Didier DELEPELEER, l’auteur compositeur de « Sacrée Gamine, hommage à Joséphine Baker ». Cette oeuvre s’inspire de la personnalité de Joséphine Baker, de son engagement pour la défense des droits civiques et sa lutte contre le racisme, son engagement dans la résistance.
Cette comédie musicale a permis aux élèves de 6° et de CM1/CM2 de travailler sur un même projet tout au long de l’année et de faire du lien entre plusieurs disciplines.
A l’occasion de cette rencontre, tous ces jeunes gens ont pu se produire devant Didier DELEPELEER, donnant à cette occasion conseils et encouragements, et ce dans un état d’esprit remarquable.

Les bretonnants au concours Kan ar bobl

De la salle de classe à la scène :

Au Collège Germain Pensivy ,les élèves volontaires ont la possibilité de suivre un enseignement de complément:Langue et Culture Régionales inclu dans leur parcours scolaire et ceci de la classe de sixième à la classe de troisième.Le groupe des élèves de Troisième est ainsi monté sur la scène du concours Kan ar Bobl (le Chant du Peuple) qui a lieu tous les ans en divers terroirs de Bretagne.

A partir d’un exercice de compréhension orale :
Chilaouet-holl ha chilaouet…(Ecoutez-tous et écoutez…)

Dans le cadre du cours ,les élèves de Troisième ont travaillé la compréhension orale à partir un document sonore encore jamais édité sous cette version ;il s’agit d’un chant à capella interprèté et collecté en 1980 à Moelan-sur-Mer auprès de MmeLouise Le Meur. Une chanson apprise par elle-même avec son père né au XIX siècle.Ce chant est une « Gwerz », une complainte, connue sous le nom de « Mab ar Brigant »(Le Fils du Brigant) .Les élèves ont été séduits par la mélodie du chant et par l’harmonie de la langue utilisée par Louise.

La Mémoire de Louise :

Ils ont accepté de suivre leur professeur,Michel Philippot, dans la préparation à la scène à capella et ont concouru à Plozévet ;ils ont reçu une mention du jury et les applaudissements nourris du public .la voix de la mémoire en breton de louise a refleuri ce printemps,ce sera désormais un élément de la mémoire vivante des ces collégiens,ils pourront eux-mêmes le transmettre.

Les CM2 au collège

Les CM2 des écoles de Tourc’h, Cadol et des étangs de Rosporden sont en résidence au collège après celles de St Yvi, Elliant et kernevel qui étaient présentes en février.

Les écoliers ont débuté leur séjour par un petit déjeuner partagé avec leurs camarades de 6°, ensuite, place à un emploi du temps de collégien, l’occasion de se familiariser aux nouveaux locaux tels que les laboratoires de sciences et de technologie.

Quelques photos de ces journées ici !

Les CM2 d’Elliant, Kernevel et St Yvi en résidence

Après les rencontres sportives du début d’année qui avaient réuni les CM2 des écoles du secteur et les 6° du collège, place désormais aux journées en résidence pour les écoles de St Yvi, Elliant et kernevel. Les autres écoles viendront en mars.

Les écoliers ont débuté leur séjour par un petit déjeuner partagé avec leurs camarades de 6°, ensuite, place à un emploi du temps de collégien, l’occasion de se familiariser aux nouveaux locaux tels que les laboratoires de sciences et de technologie.

Quelques photos de ces journées ici !

Les CM2 en résidence au collège

Il y avait un peu plus d’animation qu’habituellement dans la cour du collège puisque les CM2 des écoles primaires du secteur étaient en résidence durant deux jours. Une résidence qui avait plusieurs objectifs.

Point de vue des élèves, c’est permettre aux futurs 6° de mieux appréhender la future rentrée et désamorcer les craintes. La rentrée devrait être plus sereine puisqu’ils intégreront un lieu qu’ils connaissent.

Coté enseignants du premier et second degré, c’est aussi améliorer les connaissances des pratiques réciproques et créer de la cohérence pédagogique dans le cadre du nouveau cycle 3 qui va du CM1 à la fin de la sixième. Ce fut aussi l’occasion de travailler sur des projets communs (CM2/6°) dans le cadre d’une progressivité des apprentissages. Les élèves ont ainsi pu découvrir les laboratoires de sciences ou technologie, assister à un cours d’éducation physique et sportive, de langues,de mathématiques…et bien entendu se restaurer dans la salle du self, comme les « grands ».

Les deux sorties autour de l’étang

Article rédigé par les membres du Club Terre et Mer.

Lors des deux sorties à l’étang, nous (les élèves de 6C et 6D) avons pêché du plancton d’eau douce et pris des mesures de température et de luminosité dans les deux zones étudiées : celle d’eau stagnante et celle d’eau courante. Nous avons ensuite ramassé plein de déchets : bouteille en verre, canette, polystyrène, plastiques…. Beurk, il y a encore du boulot pour mieux gérer nos déchets, surtout quand ils ne sont pas biodégradables !
Un monsieur qui ramassait des feuilles de pissenlit pour ses poules nous a dit qu’il voulait les récompenser car elles pondent bien.
Puis nous sommes revenus en classe pour filtrer le plancton et l’observer au microscope. Ouah !!! Il y a de la vie dans l’étang ! Il y en a partout, et il se déplace vite. A l’aide des fiches d’identification des espèces, on a reconnu des larves et des adultes de daphnies, de copépodes… C’est du zooplancton (plancton d’origine animale). La dernière fois, c’était du phytoplancton marin de Douarnenez que l’on avait observé : c’est du plancton d’origine végétale. Il était tout vert et ne bougeait pas dans tous les sens, lui !

le 7 Décembre 2017.

Les élèves en spectacle au centre culturel

Mardi 26 juin, à la salle du centre culturel de l’étincelle, les élèves de 6° ont proposé leur spectacle « sacré gamine » devant plus de 300 spectateurs conquis par la qualité de la prestation proposée. Cette conférence chantée est un hommage à Joséphine Baker et au delà du chant lui-même, les élèves ont tout au long de l’année pu aborder des thèmes profondément humanistes en relation avec la personnalité de la chanteuse. Ces chants étaient mis en valeur par des chorégraphies épurées également travaillées depuis plusieurs mois.
En ouverture, la chorale du collège a présenté une partie de son répertoire intitulé « autour de Michel Fugain », puis en clôture, c’est l’association sportive danse qui a proposé une chorégraphie baptisée « Carpe Diem ». Cette remarquable et très appréciée production avait été montée pour le festival de danse qui se déroulait à Guipavas en mai dernier.

Les EPI en 2017-2018

Vous pouvez prendre connaissance des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) et Accompagnement personnalisé (AP) en cliquant ici.

Les EPI en 2018-2019

Les troisièmes sur le départ !

C’est une tradition au collège Pensivy, avant le DNB les élèves de 3° célèbrent la fin de leur scolarité par une journée entièrement consacrée à la culture et au sport. Entre le quizz culturel mais ludique et les rencontres de hand-ball, chaque classe a l’occasion de s’illustrer collectivement.

Présentation des EPI

En cette fin d’année les 5° et 4° ont présenté leurs EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) à leurs camarades des niveaux inférieurs. Ainsi les 6° ont pu, par exemple découvrir le travail des 5°. C’est en quelque sorte un passage de témoin et une manière de clore l’année et déjà préparer la suivante.

Rencontre avac Gildas Mahé, navigateur

Article rédigé par les élèves du club « terre et mer ».

Jeudi 15 Février a été un grand jour pour les élèves du projet Terre et Mer. Ils ont eu la chance de rencontrer une grande figure de la voile !
Gildas Mahé est skipper. Il pratique la voile en compétition depuis qu’il est très jeune. Aujourd’hui il est venu nous présenter son métier de navigateur en course au large et nous faire partager son expérience de la mer. Gildas Mahé prendra le départ de l’AG2R fin avril 2018 sous les couleurs de Breizh Cola.
C’est une course qui part de Concarneau et qui va jusqu’à l’île de St Barthélémy aux Antilles.
En nous présentant son parcours à venir, nous avons découvert l’importance des courants chauds et froids de l’atlantique, ainsi que les alizées qui sont des vents portants découverts par les marin espagnols au 16e sicle et qui leur a permis de dominer les échange maritimes à cette époque.
Lors d’une préparation de transatlantique, il faut penser à tout et ne prendre que ce qui est nécessaire… car pour gagner la course, le bateau doit être léger !
Gildas nous a parler de ce qu’il mange ; le confort du bateau est très rudimentaire et l’on ne peut pas faire de grande cuisine… mais il est important de bien s’alimenter pour être en forme et faire les bons chois stratégiques. Lors d’une transat, les marins consomment 50 fois moins d’eau que nous à terre. Ils arrivent à faire une toilette complète avec 1,5 litre d’eau seulement. C’est une bonne leçon anti-gaspillage !
Nous avons également parlé de la gestion du sommeil, qui est très important à bord. Il nous a raconté qu’il fait souvent des siestes entre 7 et 20 minutes quand il est en course, mais rarement plus car il faut surveiller le bateau et les cartes pour éviter les accidents.
Il nous avait amené du matériel de sécurité : VHF, balise AIS, etc…
Ce qui nous a particulièrement intéressé c’est quand il nous a parlé de toutes les rencontres faites en mer : dauphins, baleines, requins, méduses à voile… Un matin il avait compté 57 poissons volants (ou exocet) dans son cockpit !
Malheureusement il rencontre aussi beaucoup de déchets en mer : lors d’une course en Méditerranée son bateau s’est arrêté dans une mer de plastique de plusieurs kilomètres carrés. Tout ce que nous jetons dans la nature termine dans la mer…En plein Atlantique, un rouleau de moquette s’était coincé dans la quille de son bateau. Il y a aussi les containers qui tombent ou sont jetés des porte-conteneurs pour les délester pendant les tempêtes. Quand ils finissent par rouiller et s’ouvrir ils déversent tout leur contenu dans la mer et on finit par les retrouver sur nos plages.
Nous on a trouvé ça triste et révoltant… Mais ça nous a encore plus motivés maintenant pour alerter les gens et adopter les bons comportements pour protéger notre belle planète. Tu peux compter là-dessus Gildas, et nous compter dans tes supporters pour ton prochain départ. Bonne course et bon vent, Gildas !

Rencontre chorale des 6° et des écoles à l’Etincelle

Les classes de 6° et la chorale du collège ont rencontré les chorales des écoles de Kernével et st Yvi (cycle 3), des étangs et Kernevel (cycle 2). Les chanteurs ont exercé leurs talents sur la scène de l’Etincelle, mise à disposition pour cette rencontre.

Semaine des mathématiques : belles performances des collégiens au concours TQuiz

Les TQuiz sont des jeux sérieux, proposés aux collégiens de tout le territoire national, qui combinent des questionnaires classiques avec une dynamique du jeu Tetris. Trois TQuiz sont proposés pour différents niveaux de classe. Ils portent sur des calculs ou raisonnements rapides issus de divers domaines des mathématiques. Ils combinent le langage naturel, symbolique, graphique ou de programmation en lien avec le thème “ Mathématiques et langages” de la semaine des mathématiques 2017. Ils comportent chacun plusieurs phases de jeu, de difficultés croissantes.

A noter le podium des 4e B, félicitations à toutes les classes !
Les résultats de nos collégiens ici !
Les résultats complets en cliquant sur le lien ci dessous !

Sensibilisation à la danse contemporaine en 4°

Dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, les élèves de 4C et de 4D ont débuté leur parcours du jeune spectateur le lundi 11 décembre avec un atelier danse. Animé par deux bénévoles de l’association l’Escabelle, cet atelier avait pour objectif de sensibiliser les élèves à l’univers de la danse contemporaine, parfois déroutante pour nos collégiens…

Ils ont ensuite pu se rendre, le jeudi 14 décembre à Quimper, au Théâtre de Cornouaille, pour assister au spectacle Tel Quel ! mis en scène par le danseur-chorégraphe Thomas Lebrun.

Parallèlement aux deux autres spectacles au programme de cet EPI (en février et en juin), les deux classes auront la chance de pouvoir rencontrer des professionnels du monde du théâtre (artistes et auteurs) tout au long de l’année.

SILENCE ON LIT !

SILENCE ON LIT !©,est un concept développé et déposé par l’association SILENCE ON LIT !© Il consiste à donner un temps de lecture de 10 à 15 minutes permettant aux élèves de développer le goût et l’habitude de la lecture et de s’offrir un temps de déconnexion dans le calme le plus absolu.

C’est dans un lycée d’Ankara, en Turquie, que ce projet a démarré il y a plus de 15 ans. Les élèves, mais également tous les enseignants et personnels, se plongent ainsi quinze minutes durant dans une lecture personnelle, avec le livre de leur choix.

De nombreux établissements scolaires en France et à l’étranger ont testé ce projet avec succès.


Les objectifs de cette expérimentation sont nombreux :

  • ancrer une habitude de lecteur dans le quotidien des élèves
  • développer les capacités de concentration et d’attention de nos élèves… bénéfique également pour le travail scolaire
  • augmenter fluidité et rapidité dans le déchiffrage des textes
  • enrichir son vocabulaire
  • progresser en orthographe et en syntaxe
  • renforcer le goût de l’effort et la patience
  • approfondir sa culture et sa faculté de jugement
  • se déconnecter, retrouver le silence, le savourer ensemble et ainsi agir sur le vivre ensemble.


Règles à respecter :

1. Le silence : il est absolu, respecté par tous.
2. La durée : 10 à 15 minutes de lecture une fois par semaine le jeudi en cours de français.
3. La participation de tous : les élèves et les adultes présents dans la classe lisent.
4. On peut lire : un livre de fiction (roman, nouvelle, essai, théâtre, poésie, BD, manga…), un livre documentaire, une revue.
On ne peut pas lire : un manuel scolaire, un journal, pas de lecture sur écran.
5. La liberté : Chacun est libre de lire ce qu’il veut (dans le respect de la loi, de la laïcité,…)

Dans la classe :

L’action se déroulera du 15 mars jusqu’au 19 avril pour un premier bilan.

Chaque jeudi, en cours de français, les élèves, leur professeur de français et divers personnels du collège partageront un temps de lecture qui durera de 10 à 15 minutes.

Emprunter un document :

Afin de profiter au mieux de cette action, il faudra que chaque élève vienne au collège le jeudi avec un livre, une revue, une BD selon sa convenance.

Les élèves peuvent emprunter au CDI du collège des livres et des revues qui correspondent à l’actualité littéraire, aux goûts des adolescents.

Sortie à l’étang de Rosporden pour les 6C et 6D.

Article rédigé par les membres du Club Terre et Mer à lire ci dessous.

Et c’est parti pour aller étudier les abords de l’étang en compagnie de Claude Rannou, de l’association Bretagne Nature.
Il y a de l’excitation en classe pour se préparer et se munir du matériel nécessaire, mais une fois sur le terrain : chuuuuttt !
Pour pouvoir observer la faune locale et notamment les oiseaux, il faut savoir se faire discret… Dur dur de tenir sa langue, mais quel bonheur de voir décoller les passereaux de la prairie humide, de surprendre le héron cendré qui y a ses habitudes, ou encore le canard col vert et les bécassines des marais ou les mouettes.
Nous en avons profité pour pêcher du plancton d’eau douce et mesurer la température et la luminosité dans deux zones différentes : celle d’eau stagnante et celle d’eau courante.
Nous avons aussi fait une sacrée récolte de déchets, parfois insolites : bouteille en verre, sac à déjections canines, emballages plastiques, déodorant, canettes, stick pour les lèvres… Quelle tristesse de salir la nature avec tous ces déchets qui ne sont pas biodégradables !
Claude nous a montré la mare où l’on pourra venir voir la grenouille verte lorsque la saison sera idéale ; c’est la seule espèce de grenouille présente sur l’étang.
Puis nous sommes revenus en classe pour filtrer le plancton et l’observer au microscope. SUPER !!! Il y a de la vie dans l’étang ! Le plancton qui se déplace vite et dans tous les sens, c’est du zooplancton (plancton d’origine animale).
A l’aide des fiches d’identification des espèces, on a reconnu des larves et des adultes de daphnies, de copépodes…
Celui qui ne bouge pas du tout c’est du phytoplancton (plancton d’origine végétale). Il est tout vert et comme il ne bouge pas, on pourrait penser qu’il est plus facile à reconnaître… mais ce n’est pas si simple, il y a tellement d’espèces différentes !
On est content d’en avoir observé car ce phytoplancton est à la base des chaînes alimentaires et c’est lui aussi qui produit de l’oxygène.
Finalement, on peut dire que le phytoplancton marin et d’eau douce sont les poumons bleus de la planète. Ces micro-algues produisent à eux seuls 50% de l’oxygène que l’on respire.
Conclusion : faites un geste pour la nature, notre Terre est précieuse ! Évitons de la polluer.
le 20 Novembre 2018.

Sur la scène de l’Etincelle

Pour clore leur cycle de danse, 3 classes de 3e du collège Germain PENSIVY ont eu l’opportunité de monter sur la scène de l’Etincelle à Rosporden. Moment fort en émotion qui a permis aux élèves de découvrir un nouveau décor d’évolution et à Mme PASTOL leur enseignante d’EPS d’évaluer les compétences de ses élèves dans de réelles conditions de spectacle. A quand une prestation avec les parents pour public, Mme PASTOL y réfléchit.

Théâtre et histoires d’ogres…

Dans le cadre de L’EPI « le parcours du jeune spectateur », mardi 19 décembre les élèves de 4e A, B et E ont assisté à leur premier spectacle à travers un texte écrit et mis en scène par Pierre Yves Chapalain : « Où sont les ogres ? », un conte théâtral un peu « étrange » qui a su faire réagir, questionner, interpeller nos jeunes spectateurs.
Les 6e A, D et E ont également pu profiter de cette prestation théâtrale.

https://www.theatre-video.net/video/Pierre-Yves-Chapalain-Ou-sont-les-ogres-Extrait

Trop fort, j’entends plus rien !

Dans le cadre d’un Enseignement Pratique Interdisciplinaire (réalisé sur 2 ans pour les 3° et cette année pour les 4°) les élèves du collège Germain Pensivy ont assisté au concert Peace and Lobe proposé par le groupe Lugo au CAC de Concarneau. Peace & Lobe est un dispositif pédagogique qui a pour but de sensibiliser les adolescents aux risques auditifs liés à l’écoute et à la pratique des musiques amplifiées. Ce spectacle multiforme (musique, théâtre, vidéo) termine l’EPI « Trop fort, j’entends plus rien » mené en cours d’éducation musicale, de sciences physiques, d’arts plastiques, de SVT, et d’une mesure de sa propre audition par l’infirmière du collège (tous les 3° et une centaine de 4° à ce jour).

En sciences physiques, les élèves ont étudié comment se propage un son.

En SVT, comment l’oreille transforme le son en un message nerveux.

En éducation musicale : la musique amplifiée et les risques associés.

En arts plastique, ils ont réalisé une affiche de sensibilisation (visibles ici)

Bravo pour leur travail

Un apiculteur rend visite aux élèves de 6e du projet « Terre et mer »

Jeudi 13 décembre, Vincent BUON de l’association « l’Abeille Finistérienne » comptant un rucher pédagogique à Rosporden, est venu nous présenter son métier d’apiculteur.
Il nous a fait découvrir le monde des abeilles et nous a sensibilisés à l’environnement.
Vincent nous a appris que l’abeille est un insecte hyménoptère : elle a 3 paires de pattes, une paire d’ailes et une langue pour récolter le nectar.
Elle a un rôle essentiel dans la nature en participant à la pollinisation qui permet d’avoir des graines et des fruits à partir des fleurs.
Dans une ruche, il n’y a qu’une seule reine qui a pour rôle de pondre (environ 2 000 œufs par jour) et parfois jusqu’à 80 000 abeilles ouvrières qui participent au bon fonctionnement de la ruche. Elles ont plusieurs métiers au cours de leur vie : il y a les ménagères, des nourrices qui s’occupent du couvain, des architectes maçons, des ventileuses, des butineuses… et aussi des faux-bourdons. Ca en fait du monde !
Vincent nous a montré son matériel : l’appareil qui permet de capturer et marquer des reines, la ruche, avec ses cadres qui permettent de récolter le miel, mais aussi l’enfumoir et la vareuse qui protège l’apiculteur et que certains d’entre nous ont essayée ; c’était vraiment drôle !
Nous avons observé à la loupe binoculaire une abeille, un frelon asiatique que l’on sait maintenant différencier du frelon européen. Il faudra installer des pièges au printemps ; ce qui nous laisse du temps pour en construire (à partir de matériaux récupérés) pendant les heures du Club Terre et Mer.
Vincent nous a alertés sur les risques actuels pour les abeilles. Il faut vraiment les protéger car elles sont menacées par le varroa (c’est un acarien parasite dangereux pour elles), mais il y a aussi de nombreux pesticides utilisés en agriculture qui les rendent malades et finissent par les tuer.
Vincent nous a conseillé de ne pas couper le lierre avant l’hiver car c’est une plante mellifère qui constitue le dernier repas de nos chères abeilles !
La rencontre s’est terminée par une délicieuse dégustation de 3 miels différents, notamment de sarrasin.
On s’est aussi régalés de bonbons au miel qui fondent sur la langue…ce n’est pas Lola qui démentira !
En conclusion, Vincent a été convainquant : nous ne regarderons jamais plus les abeilles de la même façon et on est bien décidés à les protéger.
75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs et entre 60 et 90% des plantes sauvages ont besoin d’insectes pollinisateurs pour se reproduire !

Longue vie aux abeilles et merci à Vincent BUON pour toutes ses explications !

Le club terre et mer

Un apiculteur vient rendre visite aux élèves de 6e du projet « Terre et mer »

Article rédigé par les élèves.

Vendredi 21 décembre, Vincent BUON qui s’occupe de l’association « l’Abeille Finistérienne » comptant un rucher pédagogique à Rosporden, est venu dans la classe de Mme Pellé pour nous présenter son métier d’apiculteur dans le cadre du projet « Terre et Mer ».
Il nous a permis de découvrir le monde des abeilles et nous a sensibilisés à l’environnement.
Vincent nous a appris que l’abeille est un insecte hyménoptère  : elle a 3 paires de pattes, une paire d’ailes et une langue pour récolter le nectar. Elle a un rôle essentiel dans la nature, car en butinant de fleurs en fleurs elle participe à la pollinisation, c’est à dire le transport du pollen des organes de reproduction mâles (étamines) vers le (ou les) organes de reproduction femelle (pistil). C’est ainsi qu’on peut avoir des graines et des fruits.
Nous avons découvert qu’il peut y avoir jusqu’à 80 000 abeilles dans une ruche en juin.
Parmi elles, il n’y a qu’une seule reine. Son rôle est de pondre environ 2 000 œufs par jour et elle vit plus longtemps que les abeilles ouvrières qui participent au bon fonctionnement de la ruche : il y a des ménagères, des nourrices qui s’occupent du couvain (regroupant les œufs, larves et nymphes qui deviendront les futures ouvrières), des architectes, des manutentionnaires, des ventileuses, des butineuses et des faux-bourdons. Ca en fait du monde !
Vincent nous a montré son matériel : la ruche, avec ses cadres qui permettent de récolter le miel, mais aussi l’enfumoir et la vareuse qui protège l’apiculteur et que certains d’entre nous ont essayée ; c’était vraiment drôle !
Vincent nous a alertés sur les risques actuels pour les abeilles. Il faut vraiment les protéger car elles sont menacées par le varroa (c’est un acarien parasite dangereux pour elles), mais il y a aussi de nombreux pesticides utilisés en agriculture qui les rendent malades et finissent par les tuer.
Enfin nous avons parlé du frelon asiatique que l’on sait maintenant différencier du frelon européen. Il faudra installer des pièges au printemps ; ce qui nous laisse du temps pour en construire pendant les heures du Club Terre et Mer !
La rencontre s’est terminée par une délicieuse dégustation de miels de fleurs de ronces, châtaignier, lierre et de sarrasin. Le lierre est une des dernière plantes mellifères avant l’hiver et donc constitue le dernier repas des abeilles. Vincent nous a conseillé de ne pas le couper, tout comme il est important de planter des plantes mellifères qui donnent à manger à nos chères abeilles !
En conclusion, Vincent a été convainquant : nous ne regarderons jamais plus les abeilles de la même façon et on est bien décidés à les protéger.
75 % de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs et entre 60 et 90 % des plantes sauvages ont besoin d’insectes pollinisateurs pour se reproduire !
Longue vie aux abeilles et merci à Vincent BUON pour toutes ses explications !

Un clip pour OUKIKOI ?

Photos réalisées par nos reporters.

Un groupe de collégiens participe, en partenariat avec Starti’Jeunes, à la création d’une chanson et à la réalisation d’un clip qui sera diffusé lors du festival OUKIKOI, du3 au 8 avril 2017.
Cet atelier se déroule chaque jeudi de 13h à 14h au sein du collège. Un déplacement à Carhaix dans un studio professionnel aura lieu le jeudi 9 février .
La prise en charge financière de ce projet et l’encadrement sont assurés par le collège et Starti’ jeunes.

Un défilé de chapeaux !

A l’occasion de la 3e Edition de « Faites de la récup » à Trégunc il a été proposé, en juin dernier, de participer à cet évènement placé cette année sous le thème des chapeaux.

Tous les élèves du niveau 5° ont donc confectionné en arts plastiques des chapeaux uniquement à partir d’éléments récupérés et voués à la poubelle ! ils ont été présentés lors d’un défilé devant le public de TREGUNC.

Un hall d’entrée coiffé de chapeaux

Les murs du hall d’entrée du collège ont pris de la couleur et du volume ! Ils servent de support aux chapeaux réalisés par les élèves des classes de cinquième. Ces mêmes chapeaux qui ont été exposés au public il y a quelques semaines à Trégunc, lors de la « faites de la récup ».

Un journal numérique sur le thème des migrants

La classe de 4°C propose une réflexion journalistique sur les migrants : à consulter ici !

Un réalisateur de cinéma au collège

Deux classes de 6° ont pu rencontrer Laurent Boileau, réalisateur du film « couleur de peau : miel ».

Les élèves des sixièmes C et E ont rencontré jeudi 27 avril au collège, le réalisateur Laurent Boileau. Il est venu échanger sur son film « Couleur de peau : Miel » (adaptation de la BD du même nom, écrite par Jung Henin) et sur son métier.

Ces deux classes ont vu ce film avant les vacances de Pâques dans le cadre de Collège au cinéma. (Ce dispositif national propose aux classes inscrites de découvrir trois films par an et de travailler autour de la lecture d’image et du cinéma dans le cadre d’un parcours d’éducation artistique et culturelle.)

Couleur de peau : Miel est un film original parce qu’il a la spécificité d’ajouter à la bande dessinée de Jung Hénin, des images réelles d’archives et un reportage sur le retour de Jung en Corée. Rencontrer Laurent Boileau pour ces jeunes spectateurs du collège a été l’occasion de découvrir comment le film a été élaboré et de poser de nombreuses questions sur le montage du film. D’autant plus, que les thèmes abordés dans le film comme l’adoption, le déracinement, l’identité et l’intégration ont beaucoup touché les élèves lors de la projection.

Les élèves étaient enthousiastes à l’idée de rencontrer le réalisateur du film qu’ils avaient vu et la rencontre a été riche en questions. A l’issue de cette rencontre avec Laurent Boileau, Mme Francès lui a remis un livre où chaque élève a donné son avis sur le film et son moment préféré.

“C’était super. Ce que j’ai aimé, c’est que Laurent Boileau a pris le temps de répondre à toutes nos questions.” Guylian
“Il a expliqué des moments du film que je n’avais pas bien compris.” Maelline
“J’ai adoré quand Laurent Boileau nous a montré comment on crée l’animation d’un personnage à partir des dessins préparatoires. C’est vraiment beaucoup de travail.” Océane

Tous les élèves sont unanimes, c’est une expérience à renouveler !

Une chercheuse à la rencontre des élèves du projet « Terre et Mer »

Article rédigé par Chloé, Jade Léa et Emma, membres du Club Terre et Mer.

Solène Avignon est une chercheuse de la station de biologie marine de Concarneau.
Elle est venue dans nos classes pour le projet « Terre et Mer ».
C’est une spécialiste de la daurade royale (miam !), une espèce de poisson (Jade nous l’a bien imitée sur la photo !) qu’on ne trouvait avant qu’en mer Méditerranée mais qui commence à remonter sur nos côtes atlantiques à cause du réchauffement climatique.
Le rôle de Solène est d’empêcher la pêche des daurades de moins de 3 ans car il est très important qu’elles aient eu le temps de se reproduire avant d’être pêchées pour être consommées, dans le but bien sûr de préserver la ressource.
Pendant ses recherches, elle a remarqué que les daurades royales en atlantique sont plus petites que celles de méditerranée au même âge, et si l’on veut préserver la ressource, il est important que les pêcheurs aient des données fiables sur les tailles de pêche autorisées.
Pour cela elle nous a parlé de sa technique pour connaître l’âge d’un poisson. Il y a dans le crâne des poissons, de chaque côté, deux otolithes :
Ce sont des petits os formés de cristaux de carbonate de calcium qui leur servent à conserver leur équilibre quand ils nagent.
Les otolithes ont la caractéristique de grandir chaque année en même temps que le poisson, et Solène nous a montré que lorsqu’on observe une coupe d’otolithe au microscope, on peut voir des stries (ou cercles concentriques), comme celles que l’on peut observer sur une coupe de tronc d’arbre.
Comme pour les arbres, chaque strie sur l’otolithe représente une année de vie et de fabrication de matière organique. Si on les compte, on peut connaître l’âge du poisson !
Solène nous avait amené beaucoup d’échantillons, et nous avons eu la chance d’aider cette super spécialiste à poursuivre ses recherches : en utilisant les microscopes, nous avons chacun déterminé l’âge des daurades que nous avions en responsabilité.
C’était vraiment bien, et on était fiers d’avoir pu participer à son travail de recherches.
Solène nous a aussi parlé des différents métiers qui existent dans un laboratoire de recherches scientifiques : les techniciens, les ingénieurs, les chercheurs… Ça nous a donné des idées pour nos futurs métiers !
Merci Solène, et ne te trompe pas dans les références d’échantillons analysés !

Une classe de sixième et les CM de l’école de Tourc’h se rencontrent autour d’un projet musical

Une première rencontre entre les CM de l’école de Tourc’h et les collégiens de la 6e D s’est déroulée ce 2 octobre. En prenant appui sur la comédie musicale consacrée à la vie de Joséphine Baker, les enfants ont pu pratiquer des jeux sur le corps (posture), les corps dans l’espace, déplacements, jeux vocaux (pour la cohésion du groupe, être un dans un tout, le rôle primordial et responsable de chacun pour le groupe)

Une présentation du personnage de Joséphine a été réalisée par Gwen Gourlaouen (conseillère pédagogique éducation musicale), au travers de photos de l’artiste.

Un travail sur l’expression du corps, en lien avec le premier chant appris évoquant l’enfance de Joséphine et sa vie de domestique à St Louis (« Noires et blanches »), a été également entrepris.

Un aperçu en photos-vidéo est consultable en cliquant sur le lien ci dessous.

Une fête du collège hautes en couleurs pour les 3°

Traditionnellement, juste avant le brevet, les 3° fêtent leur départ du collège Pensivy. C’est l’occasion pour chaque classe de se mesurer aux autres dans une bonne humeur indispensable ! Quizz culturels ou scientifiques, rencontres sportives étaient au programme avec en point d’orgue LE match de hand-ball contre les adultes du collège, une représentation de l’AS dans et la remise des prix !

Une fin d’année culturelle et sportive

Les niveaux 6°, 5° et 4° ont terminé l’année scolaire en associant la tête et les jambes. Quizz permettant de tester les connaissances vues en cours d’année et tournois sportifs étaient au programme, le tout dans un très bon état d’esprit !

Visite du théâtre Max Jacob de QUIMPER

Lundi 15 et mardi 16 mai 2017, les élèves de 4e ont pu découvrir à QUIMPER deux lieux consacrés à la culture : Le théâtre Max Jacob, son histoire étroitement liée à celle de la ville de Quimper et les locaux de l’association Très Tôt Théâtre qui ont réservé de belles surprises à nos élèves. En effet, ceux-ci ont montré beaucoup de curiosité et d ‘intérêt pour « Le Musée d’Objets Ordinaires de Quimper », puis, ils se sont confortablement installés à « L’Ecri-tôt », pour un échange autour des spectacles de leur parcours et un temps de lecture partagée.
Les élèves vont maintenant pouvoir exprimer toute leur réflexion et leur créativité à travers une réalisation menée en cours d’arts plastiques.

Parcours artistique et culturel

Les 4° et Alice Zeniter : une belle rencontre

Alice Zeniter, prix du livre Inter en 2013 pour « sombre dimanche » et prix Goncourt lycéens 2017 pour le désormais célèbre « art de perdre » est venue à la rencontre des collégiens de 4°. Une rencontre riche en échanges qui a porté naturellement sur le métier d’écrivain. Alice Zeniter a évoqué son travail d’écriture et a même dévoilé quelques éléments de son prochain roman. D’un point de vue plus personnel, l’auteure a expliqué qu’elle pouvait, grâce à ses succès littéraires désormais vivre de son travail de romancière.
Les élèves ont également présenté une lecture à haute voix d’un texte extrait d’une pièce du théâtre jeunesse qui fera ultérieurement l’objet d’une restitution sous forme de capsule sonore. Là, c’est la dramaturge et metteur en scène qui a prodigué de précieux conseils aux collégiens, tout en bienveillance et empathie.
Ces échanges faisaient suite à une première rencontre lorsque les élèves avaient assisté à la pièce de théâtre « Hänsel et Gretel » dont Alice Zeniter est l’auteure.
Le partenariat du collège avec Très Tôt Théâtre a permis cette venue qui s’inscrit plus globalement dans la politique d’ouverture culturelle de l’établissement. Permettre à nos élèves d’accueillir une auteure renommée et reconnue, c’était une occasion à ne pas laisser passer. Une rencontre riche, très appréciée qui laissera des traces dans les mémoires et qui sait, a peut-être suscité des vocations ?

à la rencontre d’une artiste Mexicaine

Les élèves de quatrième ont rencontré l’artiste mexicaine Imelda Aldave au manoir du Ster. Ils ont pu découvrir ses sculptures et ses créatures marines inspirées par la plage du Ster et ont participé à la réalisation d’une fresque sous l’oeil avisé de l’artiste.

Apprentissage chorégraphique pour les 3°

Les enseignants d’EPS de 3° s’associent une nouvelle fois à la compagnie ARCOSM de Thomas GUERRY pour faire vivre aux élèves une expérience artistique particulière. Avec sa chorégraphie « SENS » ,Thomas GUERRY et l’association Escabelle proposent une aventure en 3 temps :

  • Visionnage d’un court-métrage de cinéma avant de retrouver les protagonistes sur scène
  • Atelier afin d’apprendre une phrase chorégraphique simple à base de bodypercussions, d’une chaise, d’un brin de comédie et d’un zest de folie !

- Déplacement au théâtre de Cornouaille pour voir « SENS »

Ce travail sera réutilisé en cours d’EPS dans le cadre du cycle danse. Les élèves auront à construire une chorégraphie collective.

Beat box au collège

le Beat Box (boite à rythme humaine) est l’art d’utiliser sa voix et sa respiration pour reproduire sons et instruments en polyphonie. Une cinquantaine de collégiens ont assisté à une démonstration de SOUSOU, spécialiste de Beat Box, en partenariat avec l’Etincelle.

Certification en allemand

La certification d’allemand pour l’obtention du Deutsches Sprachdiplom 1 ( niveau B1 du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) est un examen qui en cas de réussite, permet d’attester un niveau de compétences reconnu dans tout l’espace européen.

Cette certification gratuite, s’adresse aux élèves volontaires qui souhaitent valider leurs compétences en allemand.

5 élèves germanistes ont passé les épreuves orales et écrites, deux d’entre eux ont pu valider le niveau B1 dans toutes les compétences. Félicitations à eux !

Chant et danse, les collégiens se produisent en spectacle

Les élèves de la chorale, du groupe danse et des classes de 6° ont présenté leurs productions chantées et dansées devant les personnes de l’Ephad et de la maison d’accueil spécialisé de Rosporden. Un spectacle très apprécié par les résidents et les élèves eux-mêmes.

Création de capsules sonores

Lors du parcours jeune spectateur les classes de 4e ont lu, au fil de l’année scolaire, des textes de théâtre contemporain pour la jeunesse. Aujourd’hui, les élèves sont heureux de partager leur coup de cœur sous forme de « capsules sonores » ; fruit d’un travail de mise en voix et en son.
Vous entendrez des extraits de « J’ai trop peur » de David Lescop, de « Moustique » de Fabien Arca, d’ « Etendre ses branches sur me monde » de Cécile Mouvet, d’ « Hansel et Gretel », d’Alice Zeniter et de « Dormir Cent » de Pauline Bureau.

• Petit jeu : sauras-tu reconnaître la voix de tes camarades ?

https://drive.google.com/file/d/1VeY3oBahqsJewhEvg_Xqv5GzrKLTQoXD/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1CUY-LDEvEv23iMS8OE4QuAk2Lsex_anL/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/12NEOZ9RLrlB0o1_Vm-Tz_tqTOFxr-ABQ/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1xm2wrrfDBxgg0APdesPoJwuZ4gRT6yW2/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1DpknnySOCjIxDU0gzMp-6TGmbCp8d1Kg/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/18JHT9i7yeRP_nxtbZNFAHC6nmzCW3nEz/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/11RQCnTl0DidVqrXrsa0bQScX1MG23bBI/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1WxSU1IWvS7KqTDGLoTk-c3XRek2ENfs5/view?usp=sharing

https://drive.google.com/file/d/1xAAljzIKxINekfp9oCnnXAHKCgf2h3zb/view?usp=sharing

Ces capsules sonores viendront nourrir le projet « Monte le son ! » que propose l’association quimpéroise Très Tôt théâtre du 19 au 29 mai. Pour toute information concernant cet événement ouvert aux familles, voir le lien ci-dessous.

Didier Delepeleer pose sa guitare au collège.

Durant deux jours Didier Delepeleer a posé ses valises et sa guitare au collège. L’auteur compositeur a partagé avec les classes de 5° jeudi, les 6° et l’école de Tourc’h vendredi, sa passion et son expertise du chant, s’appuyant sur la comédie musicale qu’il a composée « Joséphine, sacrée gamine ». Le texte retrace les combats menés par la célèbre chanteuse de music-hall. L’auteur évoque les engagements de Joséphine Baker : la condition de la femme, la lutte contre la ségrégation raciale ou encore, son engagement dans la France Libre.
Entre humour et professionnalisme Didier Delepeleer a su entrainer les élèves derrière lui. Une rencontre qui s’inscrit dans la pratique du chant choral au collège.

Dormir cent ans

Un spectacle total où tous les arts de la scène se conjuguent avec délicatesse, et humour.

Mardi 30 avril 2019, toutes les classes de 4e ont assisté au Théâtre de Cornouaille à Quimper à leur 3e spectacle du PARCOURS JEUNE SPECTATEUR : Dormir cent ans, texte de Pauline Bureau, mis en scène par la compagnie La part des anges.

C’est l’histoire d’Aurore et Théo, deux adolescents, un peu perdus dans leur solitude, leurs peurs, leurs désirs aussi. L’une compte ses pas, ses mots, les touches du piano, l’autre ne sait pas pleurer, c’est le cri qui vient d’abord, puis il tape, casse…Deux solitudes qui, par le hasard de la vie et de la nuit vont se côtoyer, s’entrechoquer et finalement s’enlacer, bercées par la voix d’un crapaud crooneur « Because the night belongs to lovers », (Parce que la nuit appartient aux amoureux) dans un rêve commun, au cœur d’une forêt profonde qui envahit le plateau, grâce aux magnifiques décors mouvants vidéoprojetés d’Yves Kuperberg.

Suite aux applaudissement chaleureux du public, les élèves ont pu participer à un bord plateau animé par de nombreuses questions autour du spectacle, entre Cécile Zanibelli, l’assistante à la mise en scène, et les comédiens.

Echapperons-nous ?

Nouvelle étape pour le parcours jeune spectateur : nos élèves de 4e ont découvert, cette fois-ci, au Terrain à Quimper, leur deuxième spectacle : “Echapperons-nous ?” proposé par la célèbre compagnie belge La Galafronie. Une version contemporaine et revisitée du célèbre Petit chaperon rouge où il est question de nos peurs, de nos destinées, de nos choix …. D’aller ou pas de l’autre côté de la porte ! Une très belle mise en scène qui mêle théâtre, chant, danse, rire et poésie !

Expérimentation du langage corporel pour les 4°

Dans le cadre du parcours jeune spectateur, mercredi 16 mai les classes de 4A et 4E ont participé à un atelier danse animé par deux membres de l’association Escabelle. Les élèves ont pu ainsi expérimenter le langage corporel et se préparer à assister très prochainement à leur troisième spectacle, « To be or not to be », une création danse contemporaine et hip hop.

Il était une fois … notre société !

Article rédigé par les élèves de 4B et de 4D.

Le lundi 17 décembre, les élèves de 4e D et 4e B du collège sont allés au théâtre de Cornouaille, à Quimper, pour assister au premier spectacle de leur Parcours du jeune spectateur.
Ce spectacle a été créé et mis en scène par la compagnie rennaise Bob Théâtre et s’intitule : De l’avenir incertain du monde merveilleux dans lequel nous vivons. Quel programme !
Il s’agit d’une parodie de comédie musicale qui, sous la forme d’un conte de fée, nous raconte l’histoire de Nina, une adolescente rejetée par la société car elle est … trop gentille !
Nous avons apprécié ce spectacle car il aborde, à travers l’humour, des sujets graves et d’actualité : les différences, la tolérance, l’abandon, la xénophobie, la cupidité, la maltraitance, l’éducation, l’égoïsme …

Article rédigé par les élèves de 4B et de 4D.

Quelques réactions suite au spectacle :

« J’ai apprécié ce spectacle car ce n’était pas un monde parfait. » (Justine, 4D)

« Une belle critique de notre société ! » (Félix, 4D)

« Avec les jeux de lumières nous avons été emportés dans l’interprétation. » (Héloïse, 4D)

« Ce n’était pas une comédie musicale comme les autres : elle était plus drôle et plus étrange en même temps ! » (Biatriz, 4D)

« C’était fou ! » (Lilou, 4D)

« J’ai aimé le moment où les comédiens sont venus dans la salle avec nous. » (Mona, 4D)

« C’était fantastique et magique ! » (Eva, 4D)

« Belle morale pour ce spectacle. » (Mayline, 4B)

« J’ai aimé ce spectacle car il y avait beaucoup d’interaction avec le public. » (Tomine, 4B)

« Très simple mais profond en sens. » (Julie, 4B)

« J’ai apprécié ce spectacle car il y avait plusieurs façons de le comprendre. » (Gurvan, 4B)

« Un spectacle drôle et bien pensé. » (Orélien, 4B)

« Quelques moments que j’ai trouvés incohérents mais dans l’ensemble un spectacle agréable à regarder. » (Adèle, 4B)

« J’ai aimé l’opposition des deux mondes. » (Soazig, 4B)

« De l’originalité tout au long du spectacle avec des chorégraphies folles, dans tous les sens du terme. » (Ewen, 4B)

La chorale du collège se prépare activement…

La chorale du collège se prépare activement pour les représentations qu’elle donnera à de multiples occasions d’ici la fin de l’année scolaire. La première "officielle" aura lieu lors du festival « École en chœur » au Terrain Blanc à Quimper le 18 juin.
En attendant le spectacle, quelques souvenirs de la pause pique-nique à Max Jacob !

La chorale s’exporte !

Les élèves de la chorale ont rencontré leurs homologues des collèges Quimperois pour préparer les rencontres chorales départementales qui se dérouleront en juin. Cette répétition grandeur nature se déroulait au collège Max Jacob.

La Mobiklasse au collège Pensivy

Anna Reiter, lectrice de la Mobiklasse de l’OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse), est intervenue au collège pour présenter son pays et sa langue aux élèves de 6e.
L’animatrice, originaire de Bavière, sillonne les routes de Bretagne à bord de son CITAN à la rencontre des élèves et s’engage à véhiculer une image attrayante, actuelle et authentique de l’Allemagne. Elle souhaite leur faire aimer sa langue, les sensibiliser aux différences interculturelles.
Accompagnée par Mme Yvenat, professeure d’allemand, Anna Reiter a mis en place des animations ludiques sur la musique du rappeur Cro et des jeux linguistiques pour initier les élèves à la langue allemande.

Le son s’expose !

Les élèves de 4° ont pu découvrir dans les locaux de Très tôt Théâtre à Quimper une exposition sonore à laquelle ils ont contribué grâce à la création de capsules disponibles sur le site du collège. Pour vivre cette expérience, certains se sont dirigés vers l’Atelier Noir, les autres ont été accueillis à l’Ecrit-tôt.
Voici leurs témoignages !

« Nous avons été très bien accueillis par les personnes de très tôt théâtre. » Enora 4E
« Le son était puissant et on était confortablement installé. J’ai aimé comparer les différentes capsules. C’était une expérience apaisante et relaxante. » Roxane 4E
« Nous étions allongés, plongés dans l’obscurité, j’ai trouvé cela reposant, j’avais l’impression de me faire bercer par les histoires que nous écoutions. J’ai particulièrement aimé écouter les textes que nous n’avions pas lus en classe ; ils avaient l’air assez drôles. » Noah 4C
« Je n’ai pas pu assister à cette sortie mais je voudrais dire que j’ai beaucoup aimé ce parcours : il nous apprend à être un bon spectateur et à mieux parler en public. » Zachary 4E
« J’ai bien aimé cette sortie car on a pu écouter d’autres capsules sonores de HANSEL ET GRETEL et des capsules d’autres textes de théâtre. » Cléa, 4E
« Nous étions à l’atelier Noir, une pièce plongée dans le noir. Cela permettait de se concentrer sur l’écoute des capsules, la nôtre, celles des autres classes du collège, et des écoles primaires qui ont participé au projet. » Emma 4C
« J’ai vraiment aimé l’accueil chaleureux des personnes à Très tôt théâtre, c’était intéressant d’écouter d’autres capsules, comme celles réalisées par des plus petits que nous. » Florie 4E
« Dans la dernière capsule on a entendu les bruits de la mer : le cri de plusieurs animaux marins, le crabe, la crevette, le dauphin, c’était étonnant ! » Alwena 4C
« J’ai trouvé intéressant de découvrir les bruits des animaux marins que je ne connaissais pas. » Noé 4C
« J’ai trouvé que les CM1 et les CM2 interprétaient super bien leurs personnages. » Matthieu 4E
« J’ai trouvé très apaisant d’écouter des voix, nous nous sommes même un instant retrouver dans l’obscurité totale. Sans le visuel, on se concentre sur l’audition. J’ai apprécié cette expérience pédagogique. » Célia 4C
« Le contexte dans lequel nous étions était original, dix fois plus intéressant qu’en classe : on pouvait prendre des positions agréables, le son des enceintes, placées à différents endroits, nous mettait bien dans l’ambiance. » Coralie 4E
« Nous étions installés confortablement dans une pièce spécialement aménagée pour que le son soit agréable. J’ai aimé cette expérience, nous avons pu comparer notre travail avec d’autres propositions. » Kévin Baumann 4E
« C’était reposant, nous étions dans une salle à moitié plongée dans le noir, allongés ou assis, c’était un peu étrange. » Constant 4C
« J’ai adoré ces capsules, c’était intéressant de découvrir les différentes propositions pour un même texte. » Lucas 4E
« J’ai apprécié cette expérience, cela nous a permis de découvrir de nouvelles pièces de théâtre, de les écouter différemment. Certaines capsules étaient drôles ! » Emmeline 4C

Le télégramme - travail en commun avec les écoliers

Lecture et EPS pour les 6A : une expérience créatrice

Quand la lecture s’associe avec l’éducation physique et sportive : la classe de 6A a pris le prétexte de « 15 minutes pour lire » pour entrer en création. Des postures de lecture, mon corps se fige ou s’anime ! Bel exercice et belle expérience !

Les 3° assistent au spectacle de danse

Les élèves de troisième ont assisté à la dernière création de la compagnie Arcosm, vendredi 21 décembre, à Quimper. Ce spectacle, créé par le chorégraphe Thomas Guerry, faisait suite au travail chorégraphique entrepris avec les collégiens il y a quelques semaines.

Les 4° au Triskell à Pont Labbé

Le parcours du jeune spectateur pour les 4° se poursuit. Cette fois c’est Le Triskell de Pont-Labbé qui fut le théâtre de la représentation des frères Pablof. Pour en savoir plus sur ce spectacle, télécharger le dossier ici.

Les 4° découvrent « Hansel et Gretel »

Dans le cadre de l’EPI « le parcours du jeune spectateur », les élèves de 4C et 4E ont assisté à l’Archipel de Fouesnant, au spectacle « Hansel et Gretel, le début de la faim », texte écrit et mis en scène par Alice Zeniter. Une vidéo de présentation réalisée par les élèves à découvrir ici !

les élèves de 6° assistent au concert d’Issouf Ouattara

Tous les élèves de 6° ont assisté à l’étincelle au spectacle de Issouf Ouatera. Ce musicien natif du Burkina Faso, habitué des festivals (il a notamment joué pour l’ouverture du sommet de la francophonie à Ouagadougou), est percussionniste et spécialiste du N’goni, sorte de harpe Africaine. Cette représentation a permis aux collégiens de découvrir et de s’ouvrir à une culture plutôt méconnue ici. Cette manifestation s’inscrit dans un projet plus global de comédie musicale sur le thème de Joséphine Baker. Plusieurs disciplines sont associées dans ce projet : éducation musicale, français…mais l’aspect ouverture culturelle et approche de la diversité sont aussi des éléments clés.

Musique Africaine pour les 6°

Tous les élèves de 6° ont découvert Issouf OUATARA et ses instruments traditionnels. Ce musicien natif du Burkina Faso, habitué des festivals (il a notamment joué pour l’ouverture du sommet de la francophonie à Ouagadougou), est percussionniste et spécialiste du N’goni, sorte de harpe Africaine. Cette représentation a permis aux collégiens de découvrir et de s’ouvrir à une culture africaine assez méconnue.

Parcours du jeune spectateur

Article rédigé par des élèves de 4e

Dans le carde d’un EPI (enseignement pratique interdisciplinaire, Lettres/ Arts plastiques) les élèves de 4B et C du collège, accompagnés de trois professeurs et de leur Principal, monsieur Aurrière, ont assisté mardi 13 décembre 2016, au Triskell à Pont L’abbé, à leur premier spectacle : La nuit où le jour s’est levé, une création de la compagnie du Théâtre du Phare, mis en scène par Olivier Letellier. Suite à la représentation qui a reçu un accueil enthousiaste des élèves, ceux-ci ont eu la chance de participer à un échange avec le metteur en scène et les acteurs.

Philippe Gautier, auteur, rencontre les élèves de 4°D et 4°E

Adolescent, Philippe Gauthier a été tenté par la sylviculture, puis par la coiffure. Il a abandonné l’un et l’autre sans renoncer à ses passions, la musique et le dessin. À 20 ans, il s’est découvert une nouvelle passion, le théâtre, d’abord comme comédien, et finalement comme auteur. Il est désormais publié à l’école des loisirs.
Les 4° D et E ont rencontré et échangé avec Philippe Gautier dans le cadre du parcours artistique et culturel.

Professeurs du collège et des écoles se forment ensemble

Dans le cadre de la mise en place des nouveaux cycles et de la continuité pédagogique école/collège, des classes de CM2 et de 6° seront associées autour d’un projet artistique et culturel commun : la mise en scène d’une comédie musicale autour de la vie de Joséphine Baker.

Deux journées de formation regroupant des professeurs du premier degré et du collège se sont déroulées dans l’établissement. Elles avaient pour but de découvrir et s’approprier l’œuvre mais également de rechercher des pistes pour une exploitation interdisciplinaire de ce projet.

Projet artistique regroupant les 6°C et CM1-CM2 de l’école de Cadol

« De près, de loin : ensemble ou tout seul, plus on s’approche, plus ils deviennent beaux ! Seul, il est laid ; ensemble, ils deviennent beaux ! ».

Tel est le sujet du projet artistique commun mené par les CM1-CM2 de l’école de CADOL et la classe de 6°C. Il s’agit de valoriser des déchets retrouvés dans la nature ! Sous la houlette de leurs enseignants, cette cinquantaine d’élèves a mené un travail photographique de mise en valeur en variant les points de vue, les cadrages, les angles… En attendant de découvrir le résultat, c’est aussi l’occasion de concrétiser la mise en place du nouveau cycle 3 qui va désormais du CM1 à la sixième.

Rencontre chorale des écoles et du collège

Les écoles publiques du secteur de Rosporden, les 6° et la chorale du collège ont participé mardi 21 mai à une rencontre chorale sur la scène du centre culturel.
Quelques instantanés ici !

Rencontres chorale au centre culturel

La chorale du collège et toutes les classes de 6° ont activement participé aux rencontres chorale sur la scène du centre culturel. A cette occasion, les chorales des écoles du secteur ont également pu montrer tout leur talent sous les yeux avisés de leurs homologues de 6°.

Rencontres théâtrales

Mardi 12 juin2018 les élèves de 4e D et E ont participé à des rencontres théâtrales à l’ARCHIPEL à FOUESNANT. Ce fut l’occasion pour ces deux classes de présenter le fruit de leur travail de mise en voix et en espace d’extraits de textes de Philippe GAUTHIER, travaillés au courant de l’année scolaire avec leur professeure de Français et le comédien danseur Gaétan LAVILLE. Les élèves ont également pu découvrir et apprécier le travail d’autres classes inscrites à ce projet. Ce fut une belle journée riche en échanges, émotions et surprises.A travers ce projet, les élèves ont pu mesurer l’intérêt de la collaboration pour mener à bien un projet et la notion d’engagement.

Une première vidéo est consultable ici !

Rencontres théâtrales, vidéo N°2

La deuxième vidéo en ligne ici !

Théâtre et atelier danse, le parcours du jeune spectateur s’étoffe !

Lundi 30 janvier 2017, le théâtre Max Jacob à Quimper a accueilli « LES OMBRES BLANCHES » de la chorégraphe Nathalie Pernette.

Une deuxième escale pour L’EPI « PARCOURS DU JEUNE SPECTATEUR » que suivent les élèves de 4e du collège Germain Pensivy : l’occasion pour eux, d’entrer, cette fois non sans une certaine appréhension, dans la danse des esprits frappeurs, des fantômes facétieux et autres feux follets…

Jeudi 2 février 2017, suite à la représentation, les élèves de 4e B et 4e C du collège, ont participé avec beaucoup d’enthousiasme, de créativité et de talent à un atelier danse animé par Annie Rivière, membre de l’association ESCABELLE, partenaire de Très tôt théâtre.

Un danseur chorégraphe en classe de 4°

Gaétan Laville, chorégraphe et danseur est intervenu en classe de 4D et 4E. Il a accompagné et guidé les élèves lors d’une mise en voix et en espace. Ils ont découvert à cette occasion le jeu théâtral et des notions de chorégraphie.
Cette intervention fait partie intégrante du projet artistique et culturel sur le niveau 4°intitulé « parcours du jeune spectateur »

Un peu d’Europe à Pensivy

Les langues vivantes ont été le fil conducteur de cette semaine au collège, entre une journée « British » où les collégiens étaient invités à venir vêtus à l’anglaise, des ateliers cookies et des déjeuners espagnol, allemand, britannique, l’Europe fut à l’honneur ! En image ici.

un vent « so British » souffle sur Pensivy

Dans le cadre de la semaine des langues vivantes, le collège Pensivy a proposé aux élèves des repas espagnol, allemand et britannique. Ainsi furent servis sauté de porc à l’espagnol, riz aux épices, flan à la banane et à la cannelle, goulasch, forêt noire, salade Coleslaw et bien évidemment le célèbre fish and chips. Cette année l’accent a été mis sur la Grande Bretagne et afin de souligner un peu plus cette action, il a été proposé aux élèves, plus particulièrement ceux de 6° et 5°,de venir au collège vêtus dans le style « collégien britannique ». Le succès fut au rendez-vous, bien au delà des espérances des équipes enseignantes puisque bon nombre d’adultes et de 4°, 3° ont joué le jeu du « so British ». Les chemises blanches, les cravates foncées, les vestes de type blazer, les jupes ou les pull-over col en V ont ainsi envahi le collège l’espace d’une journée.

Une auteure à la rencontre des 4°

Dans le cadre du parcours du jeune spectateur, un des axes du projet d’établissement, les élèves de 4° ont accueilli Nathalie Papin, auteure dramatique reconnue qui fait partie des écrivains de théâtre jeunesse. Elle fut d’ailleurs récemment lauréate du « Grand Prix de littérature dramatique jeunesse ».

Elle a évoqué avec les collégiens la pièce de théâtre « au pays de rien » dont elle est l’auteure et que les élèves avaient pu découvrir la veille.

C’est une approche quasi-philosophique qui a été privilégiée.

Ce moment est une étape importante dans le projet culturel du niveau 4° , qui permet aux élèves de s’ouvrir à un univers encore souvent assez méconnu pour eux, celui du spectacle vivant. Il contribue aussi au développement de l’engagement, de l’autonomie, de l’esprit critique.

Une autrice en classe de 4°

Les 4A, 4B et 4D ont accueilli l’autrice Cécile Mouvet, lauréate du Prix Lansman pour sa pièce « Étendre ses branches sur le monde" .
Après Alice Zeniter pour les classes de 4C et 4E, cette rencontre s’inscrivait dans le parcours artistique et culturel des élèves 4° de Pensivy.
Des photos et un florilège des réactions des élèves ici !

“Je suis très contente de cette rencontre. J’ai bien aimé les jeux sur la voix que nous avons faits.” (Lou)

« On a fait des jeux très drôles. » (Perine)

« J’ai été ravi de rencontrer Cécile Mouvet, c’est une personne dynamique et drôle. Dès son entrée dans la salle, elle a installé de la bonne humeur. Cécile nous a expliqué que si on est artiste dans la musique, dans l’écriture ou dans le dessin, il faut laisser cours à son émotion du moment .” Orlann

“J’espère qu’elle a bien aimé notre lecture. J’ai vraiment bien aimé cette rencontre même si je ne savais pas trop quoi dire. Mon meilleur moment, c’est quand on a tous lu pour elle.” (Florent)

“J’espère pouvoir revivre cette expérience.” (Cynthia)

“J’ai été fascinée par les imitations, les paroles et les gestes de Cécile Mouvet. Cette rencontre m’a plu et même m’a transportée dans son univers.” (Cynthia)

« Dommage que la séance n’ait pas duré plus longtemps. » « J’aurais aimé lire les haïkus. »(Alan)

« C’était très intéressant car Cécile Mouvet répondait à toutes nos questions. C’était une belle après-midi ! » (Florian)

« J’ai apprécié qu’elle nous dise de prendre une image et de dire la première impression qu’elle apporte. » (Vincent »)

« Cette rencontre m’a appris beaucoup de choses. J’ai beaucoup aimé » (David)
« J’ai bien aimé cette rencontre car on a pu avoir la chance d’échanger avec une auteur d’un livre qu’on avait étudié en classe. » (Thibault)

« On a parlé des relations frère-sœur et de la politique de l’enfant unique en Chine. J’ai beaucoup aimé cette partie. » (Maïwenn)

“ Cette après-midi était très bien car on a su d’où venait l’inspiration de Cécile Mouvet.
Cécile Mouvet nous a mis à l’aise. Elle est très souriante et pétillante. Les jeux qu’elle nous a proposés étaient très bien car tout le monde participait.” Erell

“Cécile Mouvet a très bien réussi à animer le cours et nous faire réagir. J’ai trouvé cette rencontre originale et instructive. Merci Cécile Mouvet.” Nathan

“Cette rencontre m’a beaucoup apportée. Elle ouvre les yeux sur différentes opinions que la nôtre. Les jeux de Cécile Mouvet étaient réfléchis. J’espère pouvoir renouveler cette expérience car elle m’a été très utile.” (Maya)

“Cécil Mouvet mérite bien son prix pour sa très belle œuvre Etendre ses branches sur le monde. Cette pièce de théâtre me donne envie d’en apprendre un peu plus sur la Chine.” (Yann)

Une rentrée 2017 sous le signe du chant

Les 5 classes de sixième ont préparé lundi matin une polyphonie intitulée « Bambali » qui a été restituée sur le temps de la pause méridienne. Cette chanson interprétée en wolof (langue parlée au Sénégal) par les élèves et des personnels du collège est un chant de piroguier du Sénégal.

Une rentrée en chanson !

Ce jour de rentrée, tous les élèves de sixième, accompagnés d’adultes ont entonné sur la cour, sous un soleil resplendissant, un chant répété le matin même. Une rentrée en chanson pour débuter l’année !

Parcours citoyenneté-santé

A la rencontre des résidents de la MAS

Des élèves de 6° ont côtoyé des résidents de la maison d’accueil spécialisé à l’occasion d’une rencontre sportive. Entre convivialité et pratique d’activités sportives que les résidents maîtrisent, les jeunes ont eu l’occasion de percevoir différemment les notions d’handicap en d’en minimiser les appréhensions.

Actions dans le cadre du CESC 2016-2017

Centre de planification et d’éducation familiale

Pour accéder au site internet du Centre de planification et d’éducation familiale, c’est ici

Scanner le QR code ci-dessous.

composition du CESC

La composition ici :

Concours « valeurs de la république »

Les élèves de 6°, 5° et 4° sont invités à réaliser une affiche sur le thème des valeurs de la république. La remise de ces affiches aux professeurs d’histoire géographie est fixée au 8 janvier 2018. Une exposition au self permettra de déterminer les gagnantes.

Concours 2018 « valeurs de la république »

C’est l’heure du vote ! Après avoir découvert les affiches sur les thèmes « liberté-égalité-fraternité » réalisées par les 6°, 5° et 4°, les élèves ont exprimé par vote leurs préférences. Les gagnants sont… ??? sur la liste ci-dessous !

Concours des valeurs de la république

Les 6°, 5° et 4° ont réfléchi aux valeurs de la république : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. Une sélection de panneaux réalisés par les élèves de 4e sur la liberté , de 5e sur l’égalité et de 6e sur la fraternité étaient présentée au self.

Un concours était organisé à cette occasion pour élire les panneaux les plus réussis. Ce fut une excellente production ! Élèves comme adultes étaient invités à voter.

Résultats et photos à consulter ici !

conférence collaborative « Apprivoiser les écrans et grandir »

Le Samedi 23 mars à 15h au pôle culturel de Concarneau.

Conférence animée par Olivier Duris, psychologue spécialisé dans le rapport des enfants et des adolescents aux écrans.

Sans inscriptions dans la limite des places disponibles.

Cette conférence est proposée dans le cadre du Conseil Local de Santé Mentale de CCA.

Conseil de vie collègienne

Compte rendu de la réunion du 13 janvier 2017

Des 6° à la rencontre de résidents de la maison d’accueil spécialisé Ty Aven

Une rencontre sportive a eu lieu entre des résidents de la maison d’accueil spécialisé Ty Aven et les élèves de la classe de 6°A. Les objectifs étaient multiples : permettre aux résidents de la MAS de passer un moment convivial avec des collégiens grâce à la pratique d’activités qu’ils maitrisent, comme la Boccia, et faire découvrir aux jeunes enfants de nouvelles activités.

Bien entendu, ce fut l’occasion pour nos élèves de percevoir différemment les notions d’handicap en d’en minimiser les appréhensions. Un grand moment de partage sincère dans la bonne humeur !

Ce projet a été conçu et piloté par Manon Pichavant dans le cadre de son projet d’études professionnel.

Des élèves récompensés !

Des élèves ont été distingués en cette fin d’année pour leur engagement dans la vente de chocolats au profit du FSE.

Du lien intergénérationnel

Les élèves de la chorale et de l’UNSS danse ont proposé aux pensionnaires de l’EPHAD de Rosporden un spectacle de restitution de leur travail. Cet échange intergénérationnel se prolongera plus tard dans l’année,il s’inscrit dans le parcours artistique et le parcours citoyen.

Exposition « dessins pour la paix »

Depuis 2013, Cartooning for Peace propose aux établissements scolaires une exposition pédagogique itinérante de dessins de presse consacrée aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales. Cette exposition est installée dans la salle du grand réfectoire. Un travail sera réalisé autour des thématiques de cette exposition, avec les professeurs.
L’objectif : analyser le rôle fondamental du dessin de presse et de la liberté d’expression.
Visualisation des 11 kakemonos ici.

Formation aux gestes qui sauvent

Cette initiation au secourisme, mise en place au sein de l’établissement, s’adresse aux élèves de 4° volontaires. Il s’agit de développer une conscience de la responsabilité individuelle et collective ainsi qu’un apprentissage des principes simples pour porter secours.

Formation des élèves médiateurs

Le projet « médiation par les pairs » entre dans sa deuxième phase : la formation des élèves médiateurs. Elle se déroulera les 25 et 29 janvier (liste des élèves en pièce jointe).

Une description complète du projet est consultable dans la rubrique « parcours santé-citoyenneté » , article « Information médiation par les pairs ».}}}

Formation des élèves médiateurs

Les élèves médiateurs ont bénéficié dedeux jours de formation assurés par l’Aroeven et des professeurs engagés dans la démarche « médiation par les pairs ».

Un rôle clef dans l’établissement.

Pendant trois années, l’Aroeven épaulera les enseignants de l’établissement, mais l’équipe d’enseignants est à même de former des élèves médiateurs.

Information « médiation par les pairs »

Mise en œuvre d’une MEDIATION PAR LES PAIRS au collège Germain Pensivy.

La médiation par les pairs : c’est quoi ?}}}

Dans le cadre du projet d’établissement, le collège souhaite mettre en place une formation à la médiation par les élèves et pour les élèves.
Ce projet est piloté par une équipe d’adultes du collège qui viennent de recevoir une formation.
Il s’agit, lors d’un conflit mineur entre deux élèves, de dépasser le simple rapport de force et de trouver une solution par l’écoute et le dialogue.
La médiation est conduite par les « pairs », c’est-à-dire des élèves volontaires du même âge ou un peu plus âgés. Ils interviennent à la demande des élèves qui se disputent, s’invectivent… afin qu’ils cherchent une solution négociée et acceptée par les deux partis.
Au-delà de la gestion des conflits, la médiation par les pairs est un projet éducatif qui permet de mieux vivre ensemble au collège, d’apaiser le climat scolaire, et de responsabiliser les élèves. Cette formation peut être à ce titre, un véritable atout pour leur vie professionnelle et personnelle.
Une campagne d’information sera organisée prochainement auprès de tous les élèves pour expliquer le dispositif et un appel à candidature sera lancé afin de recruter des élèves médiateurs. Ces derniers recevront une formation pour mener à bien leur mission.

Où en est-on dans la mise en œuvre du projet ?

Le Projet est piloté par une équipe d’adultes (personnels et enseignants) qui viennent de recevoir une formation de l’AROEVEN Bretagne.

  • En Novembre 2017 : campagne d’information et de sensibilisation à destination des familles, des élèves et du personnel du collège.
    Pour le personnel du collège, rendez-vous le mardi 28 novembre pour une réunion d’information.
  • En Décembre 2017 : recrutement des élèves médiateurs qui s’effectuera en deux temps :
    * Candidatures des élèves à la fonction de médiateur du 1er décembre 2017 au 14 janvier 2018.
    Les élèves intéressés pourront assister à deux réunions d’information les lundi 4 décembre et mardi 5 décembre 2017.
    * Recrutement des médiateurs le 15 janvier 2018.
    - Formation des médiateurs les Jeudi 25 et Lundi 29 janvier 2018.
    - Les permanences de médiation pourront commencer en Février 2018.

Internet et les réseaux sociaux

Toutes les classes de 5° ont assisté à une conférence animée par le référent sécurité du collège. Elle portait sur les risques engendrés par la mauvaise utilisation d’internet et plus particulièrement celles des nombreux réseaux sociaux. La notion d’espace public et d’espace privé, les obligations par rapport à la loi, le respect et les atteintes à la vie privée et les « traces » indélébiles que laissent, bien des années après, les conversations soient disant entre « amis ».

Journée de la laîcité : les résultats du vote

Le vendredi 9 décembre, journée de la laïcité, fut l’occasion pour les collégiens de réfléchir aux valeurs de la république : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. Une sélection de panneaux réalisés par les élèves de 4e sur la liberté , de 5e sur l’égalité et de 6e sur la fraternité étaient présentée au self. Même le traditionnel sapin de Noël était décoré aux couleurs de la République !

Un concours était organisé à cette occasion pour élire les panneaux les plus réussis. Elèves comme adultes étaient invités à voter.

Les résultats :

LIBERTE
1. Droit à la vie privée : 4A Jean Miniou, Axel Mao, Coraline Philibot, Maxime Lolé

2. Liberté de religion : 4A Titouan Bomer, Charlotte-Fanny Hollebecke, Owen Pottier, Lilou Dubois

3. Liberté de manifester : 4A Maïwenn Guyader, Driss Dupont-Lagadec, Lucie Landrein, Hyun Vicart.

EGALITE
1. Homophobie : 5D }}} Morgane Le Cossec, Samantha Madic, Aelia Quentrec, Enzo Le Floc’h

2. Antisémitisme : 5B }}} Margot Lieurade, Louane Le Naour

3. Sexisme : 5D Anna Chedmail, Pauline Miniou, Romane Porreye, Charlotte Cotonnec

FRATERNITE
1 . 6E  : Enzo Coustans, Lukas Boire , Matthieu Botté

2. 6B }}} : Zachary Bourhis, Florent Monfort, Mewan Godec

3. 6C }}} : Anaëlle Ozewinski, Océane Le Tyrant, Lisa Marsollier, Roxane Le Naour, Maïwenn Baril.

L’atelier danse à l’EPHAD

Les élèves de l’association sportive du collège Germain Pensivy ont passé l’après-midi du jeudi 15 décembre auprès des résidents de l’accueil de jour et de l’EHPAD de Rosporden.Ce fût l’occasion pour ces 21 élèves, encadrés par leur professeur Mme PASTOL, de présenter quelques chorégraphies créées pour l’occasion et d’apporter ainsi un peu de jeunesse et surtout de créer un lien intergénérationnel.
Cette action s’inscrit dans la cadre des actions de citoyenneté et solidarité menées au collège. Un prochain rendez-vous a été fixé en juin afin de présenter la chorégraphie qui sera créée pour le festival de danse 2017.

L’équipe de médiation présente le dispositif

L’équipe des médiateurs a réalisé un diaporama de présentation du dispositif à destination des élèves, il est consultable ici.

Le respect au centre de la réflexion

Dans le cadre du parcours santé et citoyenneté, intégré au projet d’établissement, tous les élèves de 4e du collège Germain Pensivy bénéficient d’une action sur les relations filles – garçons animée par le planning familial de Concarneau.

Les élèves ont travaillé lors de 2 séances d’une heure trente sur l’égalité filles-garçons au travers du sport, du travail, des études et des loisirs et ainsi confronter leurs représentations. Une réflexion a été menée également sur les relations affectives.

Pour prolonger la réflexion, les élèves volontaires pourront participer à des ateliers sur la pause méridienne qui se présenteront sous la forme de jeux coopératifs, groupes de parole, théâtre, jeux de rôles ou encore atelier d’écriture.

Le sommeil en question

Dans le cadre de leur service sanitaire, 4 élèves infirmières sont intervenues auprès des élèves de 5e en lien avec le CESC et le programme de 5e.

Ce service consiste en une action de prévention sur un thème choisi par l’établissement : le sommeil. L’intervention, supervisée par l’infirmière du collège, s’est déroulée en 3 temps :

- Questionnaire pour évaluer les besoins et les attentes des élèves.

- Intervention de 2 heures par classe de 5e

- Atelier pour les élèves volontaires.

Les 4° au théâtre forum

Comment réagir face à des situations problématiques réellement vécues par les adolescents ?

C’était le thème abordé lors de cette séance de théâtre forum. A travers des cas de moqueries sur les réseaux sociaux ou du manque de respect, les acteurs de la compagnie "Instant" ont entrainé les élèves dans une démarche participative. Ils étaient invités à venir sur scène pour proposer des solutions de comportements à adopter pour résoudre ces problèmes.

Dans un deuxième temps, les élèves bénéficieront d’un temps de relecture, mené par M. Morassi du PAEJ (point accueil écoute jeunesse). . Les échanges dans l’après coup avec les adultes et avec les pairs permettent aux élèves de prendre du recul, de faire changer les choses et de bénéficier de « piqûres » de rappel.

Cette action a été initiée en partenariat avec Concarneau Cornouaille Agglomération.

Les 5° collaborent à la création d’une exposition sur la transition énergétique

Le collège participe à la création d’une exposition à Quimper, sur la transition énergétique avec le SDEF ( syndicat départemental d’énergie et d’équipement). Nous avons décidé d’y associer les classes de 5e . Une intervention assurée par l’Atelier LM culture et sciences chargé de réaliser cette exposition, a eu lieu le 22 février, intervention pendant laquelle les élèves ont testé les manipulations et jeux de la future exposition. L’Atelier LM culture et sciences a également enregistré des réponses d’élèves à des questions concernant la transition énergétique qui seront diffusées au début de l’exposition.
Parallèlement, une présentation de leurs métiers a été faite par les personnes chargées de créer l’exposition.

Les actions du CESC

Des actions sont menées dans le cadre du Comité d’éducation à la santé et citoyenneté tout au long de l’année, sous forme d’interventions, intégrées à des EPI ou des cours, d’expositions, etc… à découvrir ici.

Les affiches réalisées par les collégiens exposées à la MGEN de Quimper

Dans le cadre d’un enseignement pratique interdisciplinaire traitant du son et intitulé « trop fort… je n’entends plus rien ! » les élèves ont réalisé des affiches de prévention mettant en évidence les risques liés aux expositions sonores trop intenses.
Ces affiches sont actuellement exposées dans les locaux de la MGEN de Quimper. L’exposition a été inaugurée mardi 20 novembre en présence de représentants volontaires des élèves et des responsables de la prévention MGEN.

Les enfants Malgaches remercient les collégiens de Pensivy

Les différentes actions de solidarité organisées au collège ont permis de soutenir l’association CESA (Cornouaille Enfance Solidarité Afrique) qui a pour objectifs d’apporter une aide à l’autonomie de villages Malgaches isolés.

UN témoignage photographique ici !

Liste des délégués de classe

Liste des délégués de classe ici.

Liste des délégués de classe 2017-2018

Mois de la citoyenneté au collège

Le mois de novembre a été déclaré mois de la citoyenneté au collège Pensivy. De nombreuses actions et
expositions sont organisées pour permettre aux élèves de s’engager dans leur parcours de citoyen et pour
réfléchir aux valeurs de la République :
 

  • l’exposition cartooning for peace a été vue par tous les élèves, qui ont choisi parmi les caricatures
    présentées celles qui représentaient pour eux la liberté, l’égalité, ou la fraternité
     
  • tous les élèves de 6e ont pu découvrir en EMC l’engagement de Joséphine Baker en faveur de l’égalité
    et de la fraternité (artiste sur laquelle ils travaillent parallèlement pour un projet de comédie musicale)
     
  • les élèves de 5e ont élaboré des saynètes sur les discriminations pour comprendre l’importance de
    l’égalité.
     
  • les élèves de 3e ont participé à des débats « comme à l’Assemblée nationale » pour comprendre le
    fonctionnement de nos institutions et de la démocratie. Ils travaillent parallèlement en histoire sur la fragilité
    de ces mêmes démocraties pendant l’entre- deux- guerres et la mise en place des grandes dictatures
    totalitaires.
     
  • les élèves de 4e élaborent des affiches sur les libertés fondamentales à la base de notre République.
     
  • tous les élèves participent à un grand concours sur les valeurs de la République. Leurs affiches seront
    affichés au self le 9 décembre à l’occasion de la journée de la laïcité. Les meilleures seront récompensées
    après un vote des élèves et du personnel pour les départager.

Opération solidarité Afrique

Le jeudi 16 mars plus de 350 élèves ont seulement mangé du riz en guise de repas du midi ! les bénéfices seront reversés à l’association CESA (Cornouaille Enfance Solidarité Afrique) qui oeuvre pour développer l’alphabétisation et améliorer les conditions de vie dans des villages isolés de Madagascar, du Sénégal et de Guinée.

Prévention routière - action vélo en

En partenariat avec le comité départemental de cyclotourisme, tous les sixièmes ont bénéficié d’une action de prévention routière.

Une première partie théorique présentée par la prévention routière traitait plus particulièrement des règles de conduite à adopter et une deuxième partie pratique permettait de se tester sur un parcours pédagogique.

Remise d’un chèque à l’association CESA

Une opération « repas solidaires » a été organisée au collège grâce à la mobilisation des élèves des classes de 5°. Les gains générés par cette action ont permis de remettre un chèque de 500 euros à l’association CESA.

CESA (Cornouaille Enfance Solidarité Afrique) est une association qui en partenariat avec des villageois Sénégalais, Malgaches… et des associations locales, a pour objectifs d’apporter :

  • une aide à l’autonomie de villages nécessiteux et isolés,
  • des moyens de devenir acteurs de leur développement dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et de l’environnement.

Des membres de de CESA sont intervenus dans les classes de 5°. Ils ont pu présenter les travaux réalisés dans ces villages et ainsi sensibiliser les élèves aux problématiques de l’extrême pauvreté dans ces pays.

Remise d’un chèque à l’association CESA

Une opération « repas solidaires » a été organisée au collège grâce à la mobilisation des élèves des classes de 5°. Les gains générés par cette action ont permis de remettre un chèque de 700 euros à l’association CESA. Lors de la fête de fin d’année du collège, une remise officielle a eu lieu.

CESA (Cornouaille Enfance Solidarité Afrique) est une association qui en partenariat avec des villageois Sénégalais, Malgaches… et des associations locales, a pour objectifs d’apporter :

  • une aide à l’autonomie de villages nécessiteux et isolés,
  • des moyens de devenir acteurs de leur développement dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture et de l’environnement.

Remise de la certification médiateurs

Le 22 élèves formés à la médiation ont reçu leur certificat d’élève médiateur, bravo à eux pour leur engagement !

Sécurité routière et vélo pour les 6°

En partenariat avec le comité départemental de cyclotourisme, tous les sixièmes ont bénéficié d’une action de prévention routière.

Une première partie théorique présentée par la prévention routière traitait plus particulièrement des règles de conduite à adopter et une deuxième partie pratique permettait de se tester sur un parcours pédagogique.

Semaine du développement durable

Retrouver ici les actions menées au collège durant cette semaine :

  • Exposition au self sur le thème de l’eau
  • Collecte organisée dans l’établissement :

-* Stylos et feutres usagés : informations faites par les 6°

-* Bouchons en plastique : informations faites par les 5°

-* Piles :informations faites par les 4°

-* papiers et livres :informations faites par les 3°}

Théâtre forum

Le vendredi 6 janvier, les 4° du collège participeront à un théâtre forum sur les thèmes du chantage et du harcèlement sous toutes les formes. Cette action à caractère préventif sera prolongée par une représentation ouverte au public au centre culturel à 19h (entrée gratuite).

Théâtre forum pour les 4°

Tous les 4° ont assisté à une représentation de théâtre forum à la salle de l’Etincelle le vendredi 6 janvier. Cette action de prévention s’inscrit dans la lutte contre le harcèlement et le chantage et est piloté par le conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance de Concarneau Cornouaille Agglomération.
La Compagnie Instant(s) a été choisie pour réaliser ces séances de « théâtre forum ».
Une intervention de Monsieur MORASSI du PAEJ (point accueil écoute jeunes) dans chacune des 4 classes complète cette action.

Théâtre forum pour les 4°

Les élèves de 4e du collège étaient invités à monter sur la scène du centre culturel, pour interpréter aux côtés des comédiens de la compagnie Instants certaines situations auxquelles ils peuvent être confrontés dans leur vie d’adolescent (le cyberharcèlement par exemple).

David Morassi, le coordinateur au Point accueil écoute jeunes (PAEJ), a animé les débats, permettant aux jeunes acteurs de donner leur vision et leur réaction face à une situation donnée, et de discuter avec leurs camarades sur les solutions proposées.

L’objectif de ce théâtre forum est aussi d’informer les jeunes sur les lieux ressources de CCA où ils pourront venir parler de leurs problèmes en toute confidentialité, tel le PAEJ. Ce dernier reviendra, après les vacances de février, dans les classes, pour échanger à froid sur cette expérience.

Un bol de riz = un puits construit

Pour plus d’informations, cliquez ici !

Une action de solidarité

Durant le mois de février, les élèves de 3° ont initié une opération de solidarité au sein du collège Pensivy au profit du Secours Populaire. Cette action citoyenne consistait à collecter jouets et vêtements auprès des élèves et personnels de l’établissement. Le succès fut au rendez-vous, comme en témoignent les 150 kilos de vêtements et la centaine de jouets récoltés.
Au delà de l’aspect citoyen et solidaire, il faut souligner le fait que cette opération a été pensée et élaborée dans le cadre du cours d’Espagnol de Mme SEVIGNON, professeure initiatrice du projet. C’est donc dans cette langue que les élèves ont sensibilisé leurs camarades, grâce notamment à des affiches s’inspirant de l’iconographie publicitaire Espagnole.
Lors de la remise des fruits de la collecte, les bénévoles du Secours Populaire de Quimper sont venus rencontrer les élèves et expliquer le sens de la devise de l’association : « tout ce qui est humain est notre ». Ce fut un moment de réflexion sur les valeurs de solidarité et d’entraide et l’occasion d’associer citoyenneté et ouverture culturelle. 

Une avocate en classe

Le Conseil national des barreaux (CNB) a organisé, en partenariat avec l’Education nationale, la première journée du droit dans les collèges.

Maître FAROIGI, du barreau de Paris, est donc intervenue devant des classes de 4°. Cet échange pédagogique a essentiellement porté sur le droit et les valeurs civiques, notamment dans le cadre de l’utilisation des divers réseaux sociaux. Cette intervention a fait l’objet d’une préparation en amont et sera prolongée en cours d’éducation morale et civique.

Parcours avenir-orientation

Des 3° découvrent les métiers de la gendarmerie

La brigade de Rosporden-Bannalec-Scaêr a déployé de gros moyens humains et matériels pour faire découvrir à des 3° volontaires différents aspects du métier de gendarme.

5 ateliers étaient proposés :

  • Motard
  • Peloton d’intervention
  • Technicien d’investigation criminelle
  • Maître-chien
  • Brigade territoriale

ainsi que des démonstrations :

  • Maître-chien
  • Arrestation d’un individu dans un véhicule
  • Intervention auprès d’un individu retranché dans un bâtiment

Diaporama orientation post 3°

Vous trouverez ici le diaporama présenté lors de la réunion orientation post 3°

Fiche de dialogue orientation 3°

Ici la fiche de dialogue.

Forum des lycées publics

Le prochain FORUM DES LYCEES PUBLICS qui se tenait traditionnellement au Lycée Jean Chaptal, se tiendra cette année au Lycée Yves Thépot à QUIMPER le samedi 2/02 de 9h à 12h.

Les familles des élèves qui le souhaitent pourront ainsi échanger avec les représentants des lycées du réseau CAP CORNOUAILLE sur leurs offres de formation respectives et les changements à prévoir à la rentrée 2019 dans le cadre de la Réforme du Lycée.

forum post 3° à QUIMPER

Samedi 28 janvier au lycée Chaptal de 9h à 12h.

Seront présents sur ce salon :

La classe de seconde générale dans le bassin :
Lycée Laënnec Pont Labbe, lycée Pierre Gueguin Concarneau, Lycée Jean-Marie Le Bris Douarnenez, Lycée Brehoulou, Lycée de Chateaulin

La classe de seconde professionnelle dans les LP du Bape :

lycée Chaptal Quimper - Lycée Thépôt Quimper -Lycée Laennec Pont L’Abbé – lycée Pont de Buis – lycée agricole de Chateaulin – lycée Pierre Gueguin Concarneau– lycée Paul Cérusier Carhaix – lycée de Pleyben – lycée maritime du Guilvinec – lycée agricole Brehoulou – lycée de Plouhinec

L’accompagnement des 3° dans leur choix d’orientation

Le collège propose différentes actions pour accompagner les élèves de 3° dans leur choix d’irientation :

Le monde de l’entreprise et ses métiers

A l’extérieur du collège
- Une visite d’entreprise sera programmée au cours de l’année.

Au sein du collège
- Informations ciblées sur certains secteurs (prioritairement pour les élèves intéressés ou indécis) :
Les compagnons du devoir : a eu lieu le 15 décembre
Métiers des armées : 03 février
métiers de l’artisanat : 28 février

Information sur les formations

- Visite du lycée Thépot (filières technologique et scientifique) : a eu lieu le 6 octobre
- Intervention de responsables d’établissement :
Lycée professionnel de Pleyben : 23 janvier (élèves intéressés)
Lycées Pierre Guéguin, Concarneau : le 7 février (pour tous les élèves)
Lycée agricole de Chateaulin : en cours de programmation (élèves intéressés)

- Portes ouvertes des lycées : les dates vous ont été communiquées (disponibles également sur le site du collège, rubrique « parcours-orientation »).

- Mini stage en lycée professionnel : s’inscrire auprès du secrétariat (Mme GOURIOU ou Mme BENOIT).
- La brochure ONISEP jointe à ce courrier.
- Forum des lycées : le samedi 28 janvier, 9h à 12h au lycée Chaptal à Quimper.

Le nouveau baccalauréat

Les actuels élèves de 3e qui envisagent de poursuivre leur scolarité vers un lycée général ou technologique, passeront le nouveau baccalauréat en 2021. Un diaporama qui présente le contexte dans lequel ils aborderont la classe de seconde à la prochaine rentrée est consultable ICI.

Les 3° à la fête de la science au Lycée Thépot

Les 4° à « Cornouaille à coeur »

Les 4° ont participé à "Cornouaille à Cœur", une manifestation qui propose une découverte originale du monde de l’entreprise du bassin Cornouaillais.

L’objectif est de proposer aux collégiens des temps d’échanges avec des professionnels afin qu’ils dépassent les clichés et idées reçues et réalisent la très grande diversité des métiers des secteurs d’activités. Une seule manière de la découvrir : la rencontre des acteurs de ces filières.

Cette manifestation s’intègre au « Parcours Avenir ».

Les dates des portes ouvertes des lycées

La liste des portes ouvertes des lycées du Finistère (plus Marie Le Franc, Lorient et Duguesclin, Auray) ici.

Les enseignements de spécialité en seconde

Vous envisagez la voie générale au Lycée. Horizons2021 est un outil interactif pour vous aider à choisir vos enseignements de spécialité.
Le lien ci dessous :

Les journées portes ouvertes dans les lycées

Pour connaître les dates des portes ouvertes des lycées de l’académie de Rennes, consulter le lien suivant :

Les minis stages pour les 3° dans les lycées publics de proximité

Ce tableau vous présente une liste d’établissements publics de proximité offrant la possibilité de réaliser des mini-stages.

Pour connaitre plus précisément la démarche à suivre pour participer à un tel mini-stage, il faut se renseigner auprès du professeur principal.

Les portes ouvertes des lycées

Vous trouverez ici les dates des portes ouvertes des lycées.

les visites d’entreprises se poursuivent pour les 4°

Les 4D ont pu découvrir, grâce à l’Inter-profession du port de Concarneau, les savoir-faire des entreprises de la filière navale.

La cinquantaine d’entreprises membres du groupement se composent de spécialistes de la construction et de la réparation navale, des équipements et services associés.

Pour cette visite, les élèves ont pu découvrir entre autres, « Ré-flex » (Mécanique, Hydraulique, Tuyautage, Chaudronnerie), SAEN Peinture (Peintures, Revêtements), les engins de manutention et de levage et les chantiers Piriou. Ces entreprises locales représentent 1250 emplois directs, de quoi amorcer une réflexion dans le cadre du parcours avenir pour des collégiens de 4°.

OF - Les collégiennes sensibilisées aux métiers scientifiques

Premières visites d’entreprise pour les 4°

Le projet d’ouverture vers le monde professionnel se traduit entre autres par des visites d’entreprise du secteur pour toutes les classes de 4°.

Les 4C ont été les premiers à découvrir un établissement acteur économique de la région, il s’agissait de MerAlliance à Quimper.

MerAlliance est le groupe européen, leader français sur le marché du saumon et des poissons fumés. L’usine MerAlliance Armoric produit depuis plus de 40 ans des saumons et poissons sauvages fumés milieu et haut de gamme à marques de distributeurs. Tous les poissons fumés à marque Petit Navire sont également préparés dans ces ateliers. 380 personnes y travaillent.

Pendant ce temps, les 4B ont visité l’entreprise Outils Océans. C’est une caisse à outil ultra-légère en textile qui est à l’origine de la société, fondée par le skipper Vianney Ancellin en 1987. L’utilisation du textile, enduit de PVC, est vite devenue la marque de fabrique de l’entreprise dont la légèreté des équipements a séduit le monde de la course au large. Résistance et poids n’ont pas tardé à intéresser d’autres secteurs. Le nautisme ne représente aujourd’hui que 10 à 15 % du chiffre d’affaires d’Outils Océans, également actif dans le textile industriel, le courrier et le rangement professionnel. L’entreprise emploie aujourd’hui près de 30 salariés.

Les élèves ont pu découvrir les divers métiers de ces entreprises et ainsi débuter une réflexion largement en amont de leur orientation en fin de 3°.

Présentation des lycées Pierre Guéguin et Chaptal

Les équipes de direction du lycée Pierre Guéguin de Concarneau et du lycée Chaptal de Quimper sont intervenus auprès des élèves de troisième pour présenter les filières professionnelles, technologiques et générales de leur établissement respectif.
Les portes ouvertes du lycée Chaptal se dérouleront le samedi 10 février toute la journée, celles du lycée pierre Guéguin, le 16 en soirée et 17 février en matinée.

Présentation des métiers des armées pour les 3°

Les armées et leurs métiers ont été présentés aux 50 élèves de 3° volontaires. Ils ont ainsi eu une première approche des différentes possibilités de carrière qu’offrent les trois corps des armées.

Stage d’observation en entreprise des 3°

Le stage d’observation en entreprise pour les élèves de troisième se déroulera du mercredi 7 au vendredi 9 décembre 2016.

Stage des élèves de 3° en milieu professionnel

Le stage d’observation en milieu professionnel se déroulera du mercredi 6 au vendredi 8 décembre.

Un proche-un métier en 4°

Le 31 mai : les élèves de 4° ont la possibilité de découvrir le monde de l’entreprise en étant accueilli dans une structure professionnelle. Ceux qui n’ont pas de possibilité d’accueil, bénéficient d’une sensibilisation à l’orientation post 3° par l’approche « métier », encadrée par la conseillère d’orientation psychologue.

« Les Sciences de l’Ingénieur au Féminin »

Cette action a pour objectif de sensibiliser les jeunes filles aux intérêts des métiers et carrières industrielles ou/et scientifiques. Elle s’est déroulée le 23 novembre pendant la Semaine Ecole-Entreprise dont l’objectif est de valoriser et promouvoir les échanges entre les entreprises et le monde éducatif.

Encore trop peu de jeunes femmes choisissent les filières scientifiques et technologiques : les idées reçues et les stéréotypes sur les métiers, ancrés dans l’esprit des jeunes filles, éloignent celles-ci de nombreux métiers passionnants et les privent de carrières évolutives, à responsabilités, dans des secteurs économiques en forte croissance.
Les industriels recherchent les talents féminins : Innovation, climat social, performances financières, les atouts de la mixité sont nombreux !
Les ingénieurs et techniciennes vivent des carrières professionnelles variées, épanouissantes, bien rémunérées, et peuvent avoir des trajectoires à progression rapide, les menant à des fonctions de dirigeantes et d’entrepreneures dans l’industrie et la technologie. La transformation digitale de l’économie favorise la montée en puissance des femmes dans ces secteurs , il faut les informer en amont de leur orientation !

Au collège Pensivy, deux « marraines » sont venues témoigner auprès des collégiennes en expliquant leur parcours respectif et leur vie professionnelle d’aujourd’hui.

Séjours et sorties pédagogiques

Séjours pédagogiques

Le séjour en Provence des latinistes en images !

Toutes les photos du séjour !

Les 5° « autour du Mont St Michel »

Le premier jour : après la visite du château de Montmuran, entre Rennes et St Malo, place à la traversée de la baie du Mt St Michel…à pied !
Jour 2 : visite de Dinan et retour vers le Mont St Michel pour une visite de l’abbaye et un jeu de piste…sous les averses de grêle !
Jour 3 : découverte de St Malo intra-muros et du barrage de la rance et son usine marémotrice.
Trois jours en immersion dans le moyen âge et le développement durable.

Les nouvelles photos du séjour mont Saint-Michel

Les classes de 5°A, 5°B et une moitié de 5E participent à un séjour pédagogique autour du Mont Saint Michel. Au programme, entre autres, découverte de la baie du Mt St Michel et le moyen âge.

Les photos du séjour à BERRIEN

Les photos à consulter ici :

o

Mont Saint Michel et ses environs pour les 5° : jour 3

Après la visite du château de Montmuran sous un grand soleil et la traversée à pied de la baie du Mt st Michel hier lundi, direction Dinan pour une visite médiévale, puis retour vers le Mont St Michel pour une visite de l’abbaye et un jeu de piste.

Au programme du 3° jour : découverte de St Malo intra-muros et du barrage de la rance et son usine marémotrice.

Séjour en Cornouailles anglaises

Un résumé du séjour en photos !

Séjour en Galice et à Bilbao

Des photos du séjour !

Séjours de cohésion des 6° à Douarnenez

Les photos du séjour ici.

Le planning des activités consultable ici.

Séjours en Normandie

Ici le déscriptif des séjours 3° en Normandie.

Sur les lieux de mémoire…des nouvelles photos

Des tranchées de la Somme aux plages du débarquement, après les 3B et 3C, c’est au tour des 3A et 3D de découvrir quelques lieux hautement symboliques des deux guerres : mémorial de Caen, champ de bataille de la Somme, musée de la Somme, plages du débarquement.
Des nouvelles photos ici.

archives

Le 1er séjour autour du Mont St Michel en photos

En route pour St Malo ! Les photos ici.

Le programme :
Lundi 4 juin : Le château de Montmuran et la traversée à pied de la baie du Mont St Michel
Mardi 5 juin : visite de Dinan, de l’abbaye et jeu de piste.
Mercredi 6 juin : visite de St Malo intra-muros et barrage de la Rance.

Le 2e séjour Mt St Michel

Quelques photos en plus !

Les nouvelles photos du séjour Mont Saint-Michel

Les photos ici :

Séjour de cohésion des 6°

Les photos du premier et les nouvelles du deuxième séjour sont ici !

Ce séjour d’intégration pluridisciplinaire concerne l’ensemble des 6e. L’objectif, pour les équipes encadrantes, est de mieux connaître les élèves et d’utiliser d’autres moyens et un autre environnement que le collège pour aborder les compétences à construire dans certaines disciplines. Cela concerne par exemple l’histoire-géographie, où les élèves abordent le thème de l’environnement au cours d’un jeu de piste et d’une lecture de paysage dans Tréboul. Cela vaut aussi pour l’EPS (éducation physique et sportive), avec une approche des pratiques nautiques (kayak de mer, planche à voile, catamaran) ou encore en sciences et vie de la terre, avec une observation de la faune et de la flore, notamment grâce à la visite de l’île Tristan et à une sortie de pêche à pied. Un autre aspect, au moins aussi important, concerne la construction des règles de vie commune.

Séjour de cohésion et d’intégration des 6°

Partis en séjour d’intégration à Douarnenez, les élèves de 6e du collège Germain-Pensivy sont rentrés ravis à l’issue de cette semaine de découverte. « C’est un séjour d’intégration pluridisciplinaire qui concerne l’ensemble des 6e. L’objectif, pour les équipes encadrantes, est de mieux connaître les élèves et d’utiliser d’autres moyens et un autre environnement que le collège pour aborder les compétences à construire dans certaines disciplines. Cela concerne par exemple l’histoire-géographie, où les élèves abordent le thème de l’environnement au cours d’un jeu de piste et d’une lecture de paysage dans Tréboul. Cela vaut aussi pour l’EPS (éducation physique et sportive), avec une approche des pratiques nautiques (kayak de mer, planche à voile, catamaran) ou encore en sciences et vie de la terre, avec une observation de la faune et de la flore, notamment grâce à la visite de l’île Tristan et à une sortie de pêche à pied. Un autre aspect, au moins aussi important, concerne la construction des règles de vie commune.

Séjour en Normandie

Après un voyage plus long que prévu, tout le monde est bien arrivé !
Visite du Mémorial de Caen, puis direction Bernières sur mer pour la nuit.

Demain : le musée du débarquement, le cimetière Américain, Omaha Beach, Pointe du Hoc…

Séjour sur les lieux de mémoire - DES PHOTOS ICI !

Les 3A et 3D sont bien arrivés à Peronne via le mémorial de Caen.

Du lundi 9 au mercredi 11 avril pour les 3B et C (RV pour le départ lundi à 6h30 au collège, retour mercredi entre 22h45-23h) et du mercredi 11 au vendredi 13 avril pour les 3Aet D (RV pour le départ mercredi à 6h30 au collège, retour vendredi entre 22h45-23h) .

Le programme :

Jour 1 = Mémorial de Caen et direction Péronne (département de la Somme).
Jour 2= Sites remarquables de la première guerre mondiale.
Jour 3 = sites du débarquement de la 2° guerre mondiale en Normandie.

Sorties pédagogiques

Jeu de piste à Concarneau

Jeudi 16 mai, les 6es C et D ont passé la journée en sortie pédagogique à Concarneau. Encore de belles découvertes au programme !

On a participé à un grand jeu de piste à la découverte du patrimoine historique de Concarneau.
Il nous a fallu être à la fois sportifs, malins et observateurs dans le bois du Rouz, sur le GR34 comme dans la ville close où les enseignes fleurissent, pour parvenir à répondre à toutes les questions de ce jeu créé par les profs d’histoire-géographie… Nous avons « passé le BAC » brillamment pour faire la liaison Lanriec-la Ville Close, mais nous n’avons pas eu la chance d’être sur le bateau électrique dont le toit a été réalisé à partir de matériaux biosourcés car… il a été accidenté. Ce sera pour une autre fois.
Les touristes ont beaucoup apprécié les talents d’acteurs dont nous avons fait preuve en leur offrant un spectacle au Carré des Larrons : des mimes de personnages célèbres réels ou mythologiques constituaient une des épreuves !

Nous avons aussi découvert les richesses du Marinarium de Concarneau. Régis, le journaliste du Penn Ar Bed nous a rejoint pour filmer notre interview de Sébastien Cadiou, responsable de la structure. Nous avons visité ce lieu formidable et participé à un atelier autour de la langoustine : de son état larvaire jusqu’à l’âge adulte.
La visite des aquariums était également vraiment chouette : on a découvert la faune et la flore qui peuplent les eaux dans lesquels nous nous baignons chaque été !
Nous avons aussi profité de l’exposition temporaire sur les cétacés. C’était super !

A midi les deux classes se sont bien sûr retrouvées sur la plage pour un pique-nique « zéro déchet ». C’est maintenant une habitude et nous connaissons beaucoup d’astuces pour limiter les emballages jetables !

Un grand merci au FSE qui a permis de financer cette belle journée !

La sortie sur l’estran et les dunes de Trévignon (Trégunc)

Aujourd’hui on redécouvre l’estran avec Lionel Lucas de l’association ANSEL. Il propose régulièrement des nettoyages de plage.
Nous aussi on veut participer et profiter d’une plage propre ! Après avoir écouté les consignes de sécurité et enfilé nos gants, nous voilà prêts.
On n’a pas eu à chercher longtemps… Avec les gros déchets (bouteilles plastiques rigides, sacs plastiques, morceaux de caoutchouc, polystyrènes, emballages de lingettes…), la pollution est très visible, mais Lionel nous alerte aussi sur le danger des micro-plastiques (ils mesurent moins de 5mm) et posent de sérieux problèmes. Ces petits morceaux sont fragmentés mais ne sont pas biodégradables et restent dans le cycle de la nature.
Ils peuvent être consommés par des êtres vivants, libèrent des substances chimiques plus ou moins toxiques et restent dans les chaînes alimentaires en s’y concentrant. Attention à bien surveiller ce que l’on met dans nos assiettes, car cela peut avoir des conséquences sur la santé humaine !
Ce jour-là on avait décidé de limiter le plus possible la production de déchets non biodégradables lors de notre repas en organisant un pique-nique écologique et si possible « bio ».
On visait le « zéro déchet ». Tout le monde a joué le jeu et on a constaté que l’on avait produit bien moins de déchets que d’habitude. On en était très fier et ça nous a redonné le moral ! Comme quoi, en modifiant très peu ses habitudes, on se fait du bien, ainsi qu’à la planète ! C’était chouette de préparer et de réfléchir à tout ça avec nos parents.
Une fois rassasiés, on a étudié les laisses de mer et compris le rôle essentiel qu’elles jouent en participant au maintien de la dune. Il y a de la vie là-dedans !
Ce sont des écosystèmes où les décomposeurs transforment la matière organique en matières minérales utilisées par la végétation dunaire (pourpier, oyat…) pour se développer. Les végétaux des dunes participent ainsi au maintien des grains de sables, fixent la dune, empêchent l’érosion et le recul du trait de côte.
Si on fait court : grâce aux laisses de mer, on maintien la biodiversité locale… Alors, à bas le ramassage mécanique des laisses de mer l’été !
Merci Lionel pour toutes les informations partagées lors de cette belle journée ensoleillée et de nous avoir fait découvrir la dune lors d’un « petit train sensitif » exceptionnel !

La visite de la ferme bio de Nicolas Vandenbroucque à Trégunc.

C’est une journée bien remplie. On est maintenant accueillis par Nicolas qui nous consacre du temps dans son exploitation. Il a accepté de répondre à toutes nos questions… et il va avoir de quoi faire !
Nicolas a fait le choix d’élever des moutons solognotes car c’est une race rustique, ancienne et non croisée qui se sont bien adaptés à leur milieu. C’est une petite ferme qui assure une petite production, mais il a plusieurs cordes à son arcs : maraîchage, poules, ruches, verger de pommiers…
C’était super de caresser les brebis et leurs petits. Nicolas les avait attirés en leur donnant des graines bio… Ceci dit Maëwenn imite très bien les bêlements et a eu son petit effet : quel succès !
On a eu la chance de visiter la bergerie aussi : ça… sent le foin !
Nicolas a choisi de s’installer en agriculture dite biologique pour la qualité de vie qu’il y trouve. Il organise son temps en fonction des cycles de la nature. Par contre c’est un métier prenant, demandant beaucoup de temps de travail, même les weekends.
En tant qu’éleveur bio, il n’utilise pas d’intrants : ce sont les produits chimiques qui entrent dans les organismes vivants ; au contraire de l’agriculture conventionnelle qui utilise des produits chimiques. Ces derniers entrent dans les sols, mais aussi dans les aliments. Il dit que ça abîme la nature et le corps.
Nicolas respecte beaucoup l’environnement : il ne pollue pas en n’utilisant pas de produits chimiques. Il garde des talus sur ses terres pour maintenir la biodiversité. Il évite ainsi de déséquilibrer les chaînes alimentaires.
On a trouvé Nicolas formidable et son jus de pomme bio a été un vrai régal… hum…
Un grand MERCI et bonne continuation !

Les 6A, 6B et 6E à Crozon

Les élèves des classes de 6°A, 6°B et 6°E ont profité d’une journée ensoleillée, le vendredi 01 juin, pour découvrir la géologie en presqu’ile de Crozon. Ils ont été accueillis par des géologues de la maison des minéraux de Crozon, route du cap de la chèvre. Cette découverte est en lien avec le projet sciences du collège G Pensivy (Technologie, Sciences Physiques, Chimie, SVT) : un voyage pour coloniser la planète Mars.
Au programme : découverte d’une plage fossilisée (de 485 Ma !) avec ses rippel-marks, recherche de fossiles sur la plage, lecture et explication d’un paysage (Erosion des roches par l’action de l’eau et du vent), création de fossiles en plâtre à partir de moulages, fluorescence des minéraux…
Un gros merci à l’équipe de géologues pour cette belle journée.

Les 6C et 6D se transforment en Jeunes Reporters !

Cette année encore l’Océanopolis de Brest a accueilli durant une semaine des centaines de jeunes venus présenter leurs œuvres artistico-scientifiques sur le thème de l’environnement.

Quelle joie de s’y retrouver et de revoir notre Marcel Koken. Nous avons pu interviewer ce lumineux scientifique (Hi hi hi… pour rappel c’est un spécialise de la bioluminescence !) en présence de Régis Fort, le journaliste qui nous suit pour le Penn Ar Bed.
Nous en avons profité pour poser devant l’œuvre d’art collective (consulter la photo) que nous avons concoctée avec Mme Le Goff en Arts Plastiques. On a utilisé la technique du pochoir, et magnifié les déchets plastiques du quotidien pour sensibiliser le public aux effets nocifs des plastiques sur les être vivants et faire réfléchir à la biodiversité menacée en permanence.

Durant dix minutes, les membres du club Terre et Mer ont assuré de main de maître la présentation de leur quiz interactif sur la scène de l’auditorium. On peut dire qu’ils ont remporté un franc succès auprès du public de l’auditorium qui a brillamment joué le jeu. Et quel plaisir de découvrir le travail des autres établissements, celui des élèves de 4e, de 3e… c’était vraiment très riche. On a apprécié la « capsule » sur la tortue de Lionel et l’histoire d’amour d’un phoque racontée sous forme de BD !

Entre pique-nique zéro-déchet au soleil et visite des 3 pavillons (on a adoré voir les loutres et phoques réaliser leurs cabrioles), nous n’avons pas vu le temps passer. Encore une belle journée pour apprécier notre planète !

Merci et BON ANNIVERSAIRE au JRASE (le concours des Jeunes Reporters en Arts, Sciences et Environnement), qui fête déjà ses 10 ans.

Les 6° à la découverte de l’environnement proche

Dans le cadre de l’enseignement de la géographie, les élèves de 6° sont sortis des murs du collège pour aller découvrir leur espace de proximité. Découvrez les photos ici.

Les 6° en sortie géologique

Les élèves des classes de 6°A, 6°B et 6°E ont pu découvrir la géologie en presqu’ile de Crozon. Au programme, une plage fossilisée, lecture et explication d’un paysage érodé par l’action de l’eau et du vent, création de fossiles en plâtre à partir de moulages.

Sortie à Trégunc : visite de l’élevage de Nicolas et redécouverte du littoral avec Lionel.

Un article rédigé par les 6C et 6D à découvrir ici !

Nous avons été accueillis par Nicolas Vandenbroucque, éleveur « bio » de moutons solognotes (race ancienne et non croisée bien adaptée au milieu). Mais il a plusieurs cordes à son arcs : maraîchage, poules, ruches, verger de pommiers…
C’était super de voir toutes les brebis que Nicolas attire en sifflant…ou en donnant des graines bio ! Dans la bergerie, on s’est fait un petit ami tout doux et très affectueux : un agneau de l’année qu’on a appelé Georges.
Nicolas a choisi de s’installer en agriculture biologique pour la qualité de vie qu’il y trouve. Il organise son temps en fonction des cycles de la nature. Par contre c’est un métier prenant et demandant beaucoup de temps de travail.
En tant qu’éleveur bio, il n’utilise pas d’intrants : ce sont les produits chimiques qui entrent dans les organismes vivants ; au contraire de l’agriculture conventionnelle qui utilise des produits chimiques. Ces derniers entrent dans les sols, mais aussi dans les aliments qui finissent dans notre assiette. Il dit que ça abîme la nature et le corps.
Nicolas respecte beaucoup l’environnement : il ne pollue pas en n’utilisant pas de produits chimiques. Il garde des talus sur ses terres pour maintenir la biodiversité. Il évite ainsi de déséquilibrer les chaînes alimentaires et maintient une certaine biodiversité.
On a trouvé Nicolas formidable et son jus de pomme bio a été un vrai régal… hum…
Un grand MERCI et bonne continuation !

On a aussi redécouvert l’estran avec Lionel Lucas de l’association ANSEL. Il propose régulièrement des nettoyages de plage.
On n’a pas eu à chercher longtemps les traces de la pollution humaine bien que la plage ait été nettoyée 2 jours plus tôt !
Macro-déchets en vue : morceaux de bouteille plastique, de caoutchouc, polystyrènes, emballages de lingettes, seringues…
Lionel nous a alerté sur une pollution plus sournoise : moins visible mais bien plus dangereuse : celles des micro-plastiques (ils mesurent moins de 5mm). Ces petits morceaux sont fragmentés mais ne sont pas biodégradables et restent dans le cycle de la nature.
Ils peuvent être consommés par des êtres vivants, libèrent des substances chimiques plus ou moins toxiques et restent dans les chaînes alimentaires en s’y concentrant. Attention à bien surveiller ce que l’on met dans nos assiettes, car cela peut avoir des conséquences sur la santé humaine !
Tu peux compter sur nous pour limiter notre utilisation de plastiques et emballages en tous genres…
Lors d’un « petit train sensitif » exceptionnel, Lionel nous a aussi fait découvrir la dune et sensibilisés à sa fragilité.
On ne se doutait pas de l’importance des laisses de mer. Ces formidables écosystèmes assurent des rôles essentiels : chaînes alimentaires, dégradation des débris biodégradables par les décomposeurs, apports en minéraux, maintien du substrat, fixation des végétaux de la dune (pourpiers, oyats…). Finalement, elles maintiennent la biodiversité locale et empêchent l’érosion et le recul du trait de côte.
Merci Lionel pour toutes les informations partagées, … et « A bas le nettoyage mécanique des plages cet été » ! Message bien reçu, tu nous as convaincus !

Ce midi là on a fait un pique-nique « zéro déchets »… comme dans la nature. On voulait limiter le plus possible la production de déchets non biodégradables lors de notre repas et si possible manger « bio » et local. C’était chouette de préparer et de réfléchir à tout ça avec nos parents.
Tout le monde a joué le jeu et on a produit bien peu de déchets plastiques. Maëly a récupéré tous les déchets biodégradables pour nourrir ses poules et Fabien nous a régalés en préparant un délicieux dessert au chocolat qu’il a partagé. Miammm… !!

Bilan : en modifiant un peu ses habitudes, en réfléchissant davantage aux gestes du quotidien, on se fait du bien, ainsi qu’à la planète !
Ca a aussi été l’occasion pour quelques élèves de jouer « les stars », car un journaliste du Penn Ar Bed, Régis Fort était venu nous interviewer. Léna s’est proclamée la « recycle girl » de la plage ! Hi hi hi…

Sortie Cinéma pour les hispanisants

Vendredi 15 décembre, la totalité des 5es et 4es hispanisants (213 élèves) s’est rendue au Cinéma de CONCARNEAU assister à la projection du film COCO sur le thème de la fête des morts (Fête mexicaine inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO).

Sortie dans la presqu’ILE DE CROZON

Un riche programme pour 2 classes de 6° sur le site de Crozon : découverte du paysage de la presqu’île, observation d’un affleurement sur la plage du Corréjou, identification des 2 roches du sous-sol : schiste et quartzite par l’observation et le test à l’acide chlorhydrique. Le tout fut appuyé par des observations et identifications de fossiles et un passage dans la salle des minéraux fluorescents et manipulations lors de l’atelier de moulage d’un fossile en plâtre.
Les élèves ont également quantifier les déchets produits lors du pique-nique en vue de le comparer à celui de la la sortie prochaine à Trégunc.

Sortie géologique dans la Presqu’île de Crozon pour les 6C et 6D.

Jeudi 2 Mai, les élèves de 6C et 6D ont profité de la journée pour découvrir la géologie de la Presqu’île de Crozon.
Ils ont été accueillis par des géologues de la Maison des Minéraux de Crozon. Régis Fort, le journaliste du Penn Ar Bed qui suit ces deux classes participant au projet « Terre et Mer », nous attendait pour une interview sur la plage du Corréjou à Camaret.
Ce lieu fait partie de la Réserve Naturelle Régionale qui a été labellisée « Espace Remarquable de Bretagne ». Marie et Murielle nous ont sensibilisés à ce patrimoine géologique exceptionnel… que l’on peut nous envier dans le monde entier ! C’est aussi pour cela qu’il faut le protéger, car cela reste un environnement fragile.
Au programme : découverte d’une plage fossilisée de 485 Ma avec ses rippel-marks, recherche de fossiles sur la plage, lecture et explication d’un paysage (marqué par l’érosion des roches par l’action de l’eau, du vent…).
Le pique-nique de la collectivité, très apprécié à midi, a été l’occasion de comparer la quantité de déchets produits à celle que nous avions pu faire lors de notre pique-nique « zéro déchets » à Trégunc…Bon, on a clairement des progrès à faire, mais on en est capable et on a déjà trouvé des solutions. Et ça, c’est encourageant pour notre précieuse planète !
L’après-midi a été consacré à la création de fossiles en plâtre à partir de moulages ainsi qu’à l’étude des fossiles pour mieux comprendre l’histoire de notre planète et l’évolution de la vie. Et clou du spectacle : la fluorescence des minéraux ! Ouhaaaa…
C’est magnifique, et quelle belle occasion de faire le lien avec la bioluminescence que nous avait fait découvrir Marcel Koken lors de son intervention en classe.
Un gros merci à l’équipe des géologues pour cette belle journée rondement menée.

Sortie Théâtre à Quimper pour le 6A et 6E

Les élèves de 6A et 6E ont assisté à la représentation de la pièce de théâtre « me taire » au terrain blanc à Quimper. En partenariat avec Très Tôt Théâtre, cette création d’Olivier Letellier est étudiée dans le cadre du cours de français.

Visite du rucher pédagogique de Rosporden par les membres du Club Terre et Mer

Quelle chance aujourd’hui de retrouver Vincent Buon, notre apiculteur et Hervé, membre de l’association l’Abeille Finistérienne. Il est venu lui prêter main forte pour nous accueillir… Bzzzzz ! On est aussi excités que certaines des abeilles que l’on va croiser tout à l’heure… On ne vous en dit pas plus, pour l’instant !
Après avoir bien écouté les consignes de sécurité et enfilé la tenue obligatoire (vareuse et gants) de façon à ce qu’aucune abeille ne puisse venir se glisser dans nos vêtements, nous voilà autour des ruches (ou plutôt derrière !).
Whaou… c’est impressionnant de les voir entrer et sortir. Vincent et Hervé nous présentent les différentes parties de la ruche et tout ce que les abeilles y font. C’est passionnant ! Elles sont environ 8 000 sans oublier LA reine, unique.
Quelle énergie, quelle effervescence… et encore la population va accueillir encore plus d’individus très bientôt : jusqu’à 50 000 !
Grâce aux explications détaillées, on a compris comment à partir du nectar et du pollen récoltés, le miel pouvait être fabriqué. Corps de ruche, hausse, enfumoir (pour calmer les abeilles et éviter qu’elles ne donnent l’alerte), propolis, cire, alvéoles, couvain …Ce vocabulaire n’a plus de secret pour nous !
…Aïe !… Une abeille est passée à l’offensive ! On a quand même envahi leur territoire ! Elles ne seront que 3 à vouloir mieux faire connaissance avec nous. Il faut dire que le pantalon était peut-être un peu fin et trop sombre : il était à leur goût sans doute.
De notre côté, on est resté stoïque et on a continué notre observation avec courage. Quel bon moment passé autour des abeilles.
Un grand merci à Vincent et Hervé pour cette belle rencontre et pour le délicieux jus de pommes bio qui nous a fait le plus grand bien ce jour là !

archives

les élèves de 6° assistent au concert d’Issouf Ouattara

Tous les élèves de 6° ont assisté à l’étincelle au spectacle de Issouf Ouatera. Ce musicien natif du Burkina Faso, habitué des festivals (il a notamment joué pour l’ouverture du sommet de la francophonie à Ouagadougou), est percussionniste et spécialiste du N’goni, sorte de harpe Africaine. Cette représentation a permis aux collégiens de découvrir et de s’ouvrir à une culture plutôt méconnue ici. Cette manifestation s’inscrit dans un projet plus global de comédie musicale sur le thème de Joséphine Baker. Plusieurs disciplines sont associées dans ce projet : éducation musicale, français…mais l’aspect ouverture culturelle et approche de la diversité sont aussi des éléments clés.

Le 6° découvrent leur environnement proche

Dans le cadre de l’enseignement de l’histoire géographie, les élèves de 6° sont sortis des murs du collège pour aller découvrir leur espace de proximité. Quelques photos ici.

Les 6° dans la presqu’île de Crozon

Les élèves de sixième du collège ont effectué une sortie géologique pour découvrir l’environnement riche et varié de la presqu’île de Crozon. Guidés par des animateurs de la maison des minéraux, ils ont pu découvrir et comprendre ce site unique.

Les rives de l’étang

Le projet interdisciplinaire « terre et mer » se poursuivra toute l’année pour aboutir au concours « jeunes reporters des arts, des sciences et de l’environnement » organisé à Océanopolis début juin.

Dans le cadre de projet, les élèves des classes de 6C et 6E, accompagnés de leur professeur et d’animateurs de l’association « cap vers la nature » ont récolté sur les rives des étangs du plancton qu’ils ont ensuite observé de manière scientifique dans le laboratoire de SVT. Ils ont également collecté des déchets qui seront valorisés en cours d’arts plastiques.

prochain rendez-vous : la venue de deux chercheurs d’IFREMER et du CNRS pour une plongée au coeur de la science !

Sortie espace proche pour les 6°

Dans le cadre de l’enseignement de l’histoire géographie, les élèves de 6° sont sortis des murs du collège pour aller découvrir leur espace de proximité. Quelques photos ici.

Liaison cycle 3 - collège

Cross des écoles de Rosporden

Les élèves des écoles de Kernevel et des étangs ont disputé une épreuve de course à pied à proximité du collège, dans un excellent état d’esprit ils ont été à la fois coureurs et supporters.

Deux jours de résidence pour les CM2 de St Yvi et d’Elliant

Après les écoles de Tourc’h, Cadol, Kernével, les étangs, place aux CM2 de St Yvi et Elliant qui ont résidé deux jours au collège. Technologie, SVT, français et mathématiques étaient au programme, sans oublier le petit déjeuner pris en commun avec les 6° et un Escape Game tout spécialement élaboré pour que ces écoliers fassent des mathématiques en s’amusant !

le journal de l’école de la vallée du Jet d’ELLIANT

Le journal consultable ici.

Les CM de Tour’ch au collège

Après un déplacement à l’école de Tour’ch, la classe de sixième B a cette fois accueilli les CM au collège pour une matinée consacrée à la répétition des chants de la comédie musicale « sacrée gamine ». Au delà du travail de concentration nécessaire et du plaisir de chanter ensemble, ce fut l’occasion pour les enfants du primaire de découvrir une première fois le collège avant les classes en résidence du Printemps.

Les CM de Tour’ch et les 6° chantent ensemble

Le travail commun entre les CM de l’école de Tour’ch et les 6° du collège se poursuit. Après une première prise de contact en octobre, un deuxième temps de travail collectif était au programme. Les élèves ont répété 3 chants de la comédie musicale « sacré gamine » en lien avec le cours sur la musique africaine.

Les écoles de Cadol et des étangs au collège

Comme leurs camarades de Tourc’h et Kernével, les CM2 des étangs et de Cadol sont venus se mettre dans la peau de collégiens durant 2 jours. Des photos ici !

Les écoliers en résidence au collège

Les élèves du cours moyen des écoles de Tourc’h et Kernevel ont passé 2 jours en résidence au collège. L’occasion pour eux de se familiariser au fonctionnement du collège, notamment du restaurant scolaire, d’assister à des cours, de découvrir les laboratoires de sciences et faire des maths sous la forme d’un escape game ! Tout un programme !

Rencontre d’échec école de St Yvi-sixième

Les échecs ont des bienfaits considérables pour les enfants. Ils développent entre autres la motivation, la concentration, la mémoire, la vision dans l’espace. De plus, ils mettent l’enfant en situation de devoir résoudre des problèmes en lui permettant de travailler ses stratégies.

Des élèves de “sixième” et les CM2 de St Yvi ont pu vérifier tout ceci à l’occasion d’une rencontre d’échecs organisée par l’USEP (union sportive de l’enseignement du premier degré).

Un navigateur rencontre les CM2 de l’école des étangs et les 6°

Après la rencontre avec un chercheur du CNRS et un apiculteur, les élèves de 6es du projet Terre et Mer du collège Germain Pensivy poursuivent leur sensibilisation aux problématiques environnementales. Jeudi 24 Janvier c’est Gildas Mahé, navigateur en course au large sous les couleurs de Breizh Cola qui est venu leur parler d’un sujet qui lui tient à cœur : la préservation des océans.
Pour l’occasion les CM2 de l’école des étangs se sont joints aux élèves de 6es pour rencontrer le skipper sensible à la préservation de l’environnement, et les plus jeunes n’étaient pas en reste pour lui poser des questions ! 
Le récit des courses transatlantiques a été le fil rouge de cette rencontre. L’occasion de d’évoquer l’importance des courants chauds et froids de l’atlantique, ainsi que les alizés qui sont des vents portants découverts par les marins portugais au 16e siècle et qui leur a permis de dominer les échanges maritimes à cette époque.
Les élèves ont pu situer sur la carte de l’Atlantique nord les nombreuses rencontres faites en mer par le marin : dauphins, baleines, requins, méduses à voile etc.
Malheureusement les rencontres ne sont pas toutes aussi belles : Gildas Mahé leur a également raconté comment en Méditerranée son bateau s’est arrêté dans une mer de plastique de plusieurs centaines de mètres carrés. Il a évoqué également les sargasses qui se développent aux Antilles. Il y a aussi les containers qui tombent ou sont jetés des porte-conteneurs pour les délester pendant les tempêtes. Quand ils finissent par rouiller et s’ouvrir ils déversent tout leur contenu dans la mer qu’on finit par retrouver sur nos plages…
Gildas Mahé n’était pas à cours d’anecdotes sur le quotidien de la vie à bord en course :
La nourriture ; le confort du bateau qui est très rudimentaire. La gestion du sommeil en course a impressionné les élèves : des siestes entre 7 et 20 minutes, mais rarement plus car il faut surveiller le bateau et les cartes pour éviter les accidents.
Il a aussi insisté sur la nécessité d’être économe en eau et en énergie : Lors d’une transat, les marins consomment 40 fois moins d’eau que nous à terre. Ils arrivent à faire une toilette complète avec 1,5 litre d’eau seulement. C’est une bonne leçon anti-gaspillage !
Les élèves ont découvert le matériel de sécurité amené par le coureur : VHF, balise de détresse etc. et surtout ils ont pu enfiler les cirés et la combinaison de survie du marin, l’occasion d’une bonne rigolade…
Tout ce que nous jetons dans la nature termine dans la mer, et notre comportement à terre a des conséquences directes sur le milieu marin.
C’est sans doute le message que retiendront les futurs écocitoyens qui pourront suivre avec leur enseignants les prochaines courses de Gildas !