Chapitre complet pour impression

Dans la même rubrique...

Rencontre avac Gildas Mahé, navigateur (logo)Rencontre avac Gildas Mahé, navigateur

Article rédigé par les élèves du club « terre et mer ».

Jeudi 15 Février a été un grand jour pour les élèves du projet Terre et Mer. Ils ont eu la chance de rencontrer une grande figure de la voile ! Gildas Mahé est skipper. Il pratique la voile en compétition depuis qu’il est très jeune. Aujourd’hui il est venu nous présenter son métier de navigateur en course au large et nous faire partager son expérience de la mer. Gildas Mahé prendra le départ de l’AG2R fin avril 2018 sous les couleurs de Breizh Cola. C’est une course qui part de Concarneau et qui va jusqu’à l’île de St Barthélémy aux Antilles. En nous présentant son parcours à venir, nous avons découvert l’importance des courants chauds et froids de l’atlantique, ainsi que les alizées qui sont des vents portants découverts par les marin espagnols au 16e sicle et qui leur a permis de dominer les échange maritimes à cette époque. Lors d’une préparation de transatlantique, il faut penser à tout et ne prendre que ce qui est nécessaire… car pour gagner la course, le bateau doit être léger ! Gildas nous a parler de ce qu’il mange ; le confort du bateau est très rudimentaire et l’on ne peut pas faire de grande cuisine… mais il est important de bien s’alimenter pour être en forme et faire les bons chois stratégiques. Lors d’une transat, les marins consomment 50 fois moins d’eau que nous à terre. Ils arrivent à faire une toilette complète avec 1,5 litre d’eau seulement. C’est une bonne leçon anti-gaspillage ! Nous avons également parlé de la gestion du sommeil, qui est très important à bord. Il nous a raconté qu’il fait souvent des siestes entre 7 et 20 minutes quand il est en course, mais rarement plus car il faut surveiller le bateau et les cartes pour éviter les accidents. Il nous avait amené du matériel de sécurité : VHF, balise AIS, etc… Ce qui nous a particulièrement intéressé c’est quand il nous a parlé de toutes les rencontres faites en mer : dauphins, baleines, requins, méduses à voile… Un matin il avait compté 57 poissons volants (ou exocet) dans son cockpit ! Malheureusement il rencontre aussi beaucoup de déchets en mer : lors d’une course en Méditerranée son bateau s’est arrêté dans une mer de plastique de plusieurs kilomètres carrés. Tout ce que nous jetons dans la nature termine dans la mer…En plein Atlantique, un rouleau de moquette s’était coincé dans la quille de son bateau. Il y a aussi les containers qui tombent ou sont jetés des porte-conteneurs pour les délester pendant les tempêtes. Quand ils finissent par rouiller et s’ouvrir ils déversent tout leur contenu dans la mer et on finit par les retrouver sur nos plages. Nous on a trouvé ça triste et révoltant… Mais ça nous a encore plus motivés maintenant pour alerter les gens et adopter les bons comportements pour protéger notre belle planète. Tu peux compter là-dessus Gildas, et nous compter dans tes supporters pour ton prochain départ. Bonne course et bon vent, Gildas !

DSCF4708 DSCF4712 DSCF4715